A l’occasion de la première année du consortium, le CSEM a hébergé une rencontre les 19 et 20 mai à Neuchâtel. ©Photo: CSEM/ Reto Duriet

CSEM : Coordonne le groupe suisse dans un grand projet européen d'e-mobilité

(CP) Le CSEM coordonne le groupe suisse au sein d’un consortium européen doté de 33 millions d’euros. Le projet Energy Ecs (Electronics, Components, and Systems) relèvera les défis énergétiques dans le domaine de l'e-mobilité et de la transition vers les énergies vertes. La finalité du projet correspond aux objectifs européens d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Le consortium suisse inclut des entreprises clés, comme Swiss Airtainer, Fixposition, et Ams International. A l’occasion de la première année du consortium, le CSEM a hébergé une rencontre les 19 et 20 mai à Neuchâtel. (Text auf Deutsch >>)


L’e-mobilité est un acteur majeur de la transition vers les énergies vertes. Il joue un rôle direct dans la réduction des émissions, et son adoption croissante améliore indirectement la stabilité des réseaux de distribution. De plus, l’e-mobilité contribue à accélérer l’abandon des carburants fossiles, et permet aux technologies renouvelables comme l’éolien et le solaire de gagner une plus grande importance dans le mix énergétique.

Perfectionner et numériser les systèmes d’e-mobilité avec les technologies Ecs
Lancé en juin 2021, Energy Ecs vise le développement d’une série de technologies Ecs (pour Electronics, Components, and Systems) afin de perfectionner et numériser les systèmes d’e-mobilité. Ce faisant, le projet revêt "le potentiel de renforcer la position européenne dans les domaines des réseaux électriques intelligents et de la mobilité, et donc de contribuer aux objectifs du Pacte vert pour l’Europe", explique Anton Chichkov, responsable du programme Composants et systèmes électroniques pour l’European Leadership Joint Undertaking. De même, le projet contribuera à réduire la pression qu’exercent les véhicules électriques sur les systèmes d’énergie.

Le CSEM connecte l’innovation
Energy Ecs rassemble 30 partenaires de huit pays européens, qui représentent une large gamme de domaines industriels et d’expertise. Le consortium est organisé comme une faîtière, où TietoEVRY (Finlande) se charge de la coordination générale du projet. Le CSEM, organisation réputée de recherche et de technologie, coordonnera la partie suisse. Le CSEM est au bénéfice de plus de 35 ans d’expérience pour connecter l’innovation et l’industrie au niveau européen.

Promouvoir l’e-mobilité
Les chercheurs du CSEM développent également des technologies pour Energy Ecs. Le Centre travaille notamment à l’amélioration de la capacité de recharge des drones. En outre, en collaboration avec Swiss Airtainer, il capitalise sur ses compétences dans la collecte de l’énergie solaire et les systèmes photovoltaïques légers pour développer des composants solaires de haute technologie et des systèmes dédiés pour les conteneurs maritimes et aériens.

En parallèle, Swiss Airtainer vise les industries pharmaceutiques en optimisant leurs chaînes de production, avec une solution prédéveloppée de conteneurs de fret aérien, autonome en énergie et à température contrôlée. A travers Energy Ecs, Swiss Airtainer construit un système de contrôle en temps réel, intelligent et indépendant, ainsi que des écosystèmes de communication. Un projet particulièrement intéressant pour le transport des produits médicaux — par exemple les vaccins — puisqu’il contribue à garantir l’intégrité de la chaîne du froid.

La conduite autonome de e-bus et des drones automatisés
Partenaire du consortium, Fixposition fournit des solutions B2B de positionnement pour que le marché des véhicules autonomes permette des opérations plus sûres et d’un niveau supérieur d’automatisation. Au sein d’Energy Ecs, ils se consacreront à la conduite autonome de e-bus sur des trajets prédéfinis, qui se connectent à des drones automatisés à certains points d’arrêt. Le vol et la recharge automatisées des drones, en plein déplacement, ont pour but d’étendre les possibilités de cette technologie de pointe. Les drones ne seront pas seulement capables de voler sur de plus longues distances. Ils pourront aussi participer à des missions plus complexes, dans lesquelles ils serviront de puissants outils de collecte de donnée, de livraison ou de sécurité, pour ne nommer que quelques-unes de leurs applications.

Enfin, ams International, spécialiste en diode laser à cavité verticale émettant par la surface (Vcsel), ainsi qu’en optique, illumination et systèmes 3D, contribuera à Energy Ecs avec le développement d’un démonstrateur technologique qui permet une surveillance avancée des conducteurs via un système 3D. Par exemple, il est démontré que la somnolence des conducteurs augmente la probabilité d’accidents, et le nouveau système a pour objectif de mitiger de tels risques.

Innover aujourd’hui pour le futur de demain
Ari Järvelä, en charge des opérations chez Tieto Evry, le coordinateur général d’Energy Ecs, conclut que "faire face aux problèmes dès maintenant aidera notre société à transitionner vers une économie à basses émissions carbone. L’e-mobilité est un domaine idéal pour mettre en pratique cette transition. La collaboration en écosystème permet de progresser dans l’innovation et pour des bénéfices conjoints à l’intention de tous les partenaires. Tieto Evry et tous nos partenaires sont fiers de contribuer à stimuler l’innovation et les écosystèmes technologiques européens en tant que partie prenante du projet Energy Ecs."

Une initiative commune pour des technologies clés dans le domaine numérique
L’initiative commune Ecsel offre aux industries, PME et Rtp suisses une chance de collaborer avec des acteurs européens clés dans le domaine des Ecs, dans toute la chaîne de valeur, tout en créant de nouveaux écosystèmes locaux de travail. Son successeur, Key Digital Technologie (Kdt), a été lancé récemment. "Je suis ravi de voir qu’Innosuisse est parvenu à trouver des mesures de transition adéquates pour les partenaires suisses, désormais associés à Kdt, et que nous pouvons continuer de travailler côte à côte avec les leaders européens de l’innovation en suivant les mêmes règles opérationnelles qu’Ecsel", explique Erika Györvary, responsable des affaires européennes au CSEM et coordinatrice suisse d’Energy Ecs.

Plus d'informations sur le projet Energy Ecs >>

Texte : CSEM

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Partner

  • Agentur Erneuerbare Energien und Energieeffizienz

Ist Ihr Unternehmen im Bereich erneuerbare Energien oder Energieeffizienz tätig? Dann senden sie ein e-Mail an info@ee-news.ch mit Name, Adresse, Tätigkeitsfeld und Mail, dann nehmen wir Sie gerne ins Firmenverzeichnis auf.

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert