Le séminaire de politique financière des CdF s’est tenu le 4 juillet 2022 à Bulle. La coutume veut que ce séminaire ait lieu dans le canton de la présidente ou du président de la commission chargée de son organisation.

Commissions des finances : Se penchent sur les défis liés à l’approvisionnement énergétique de la Suisse

(CP) Pour leur séminaire de politique financière de cette année, organisé à Bulle et Charmey (FR), les Commissions des finances du Conseil national et du Conseil des États se sont penchées sur les défis liés à l’approvisionnement énergétique, en analysant la situation actuelle, les perspectives ainsi que les risques. Les questions du financement du tournant énergétique et des conséquences économiques et financières d’une pénurie d’énergie ont été au centre des discussions. (Text auf Deutsch >>)


En matière d’approvisionnement énergétique, la situation est de plus en plus tendue en Europe et la Suisse est directement touchée. Nous vivons actuellement la première crise énergétique globale. L’Europe en est l’épicentre. La semaine passée, le Conseil fédéral a tiré la sonnette d’alarme (voir ee-news.ch vom 30.6.2022 >>), en annonçant qu’il faut se préparer à des possibles pénuries, notamment en ce qui concerne l’approvisionnement en gaz. À l’occasion de sa conférence de presse annuelle (voir ee-news.ch du 07/06/2022 >>), la Commission fédérale de l’électricité (Elcom) avait également relevé les incertitudes qui subsistent concernant la sécurité de l’approvisionnement en énergie l’hiver prochain. Suite aux tensions des marchés en raison des conséquences de la guerre en Ukraine il faudra par ailleurs s’attendre à une augmentation des tarifs à venir pour l’électricité notamment. Les conséquences pour la société et l’économie pourraient être très importantes.

L’absence d’un accord est une menace pour la stabilité du réseau électrique
La guerre en Ukraine et ses conséquences sur le marché de l’énergie ont soudainement bouleversé une situation en matière d’approvisionnement qui montrait déjà plusieurs faiblesses. Suite à l’arrêt des négociations sur l’accord-cadre avec l’UE, la conclusion d’un accord sur l’électricité était en effet devenue plus incertaine. L’absence d’un tel accord est une menace pour la stabilité du réseau électrique. De plus, l’abandon du nucléaire et la sortie progressive des énergies fossiles créent un vide dans l’approvisionnement énergétique qui doit être comblé par d’autres moyens, principalement par le développement des énergies renouvelables et possiblement indigènes.

Vue d’ensemble de la situation énergétique de la Suisse
Dans la première partie du séminaire, les commissions des finances ont assisté à des présentations de M. Benoît Revaz, directeur de l’Office fédéral de l’énergie, et de Mme Nadine Brauchli, responsable du domaine énergie auprès l’Association des entreprises électriques suisses (AES). Au-delà des difficultés actuelles liées aux répercussions de la guerre en Ukraine, les commissions ont discuté des stratégies visant à assurer l’approvisionnement énergétique sur le moyen et le long terme. La décarbonation et l’électrification de la société vont créer un besoin énergétique qui devra être comblé par une augmentation massive de la production indigène d’électricité à partir de sources renouvelables. Cela exige une action rapide pour permettre la construction des infrastructures nécessaires et favoriser la collaboration internationale aussi au niveau de la recherche, ce qui permettra aussi de réduire la dépendance de la Suisse vis à vis de l’étranger. Dans ce cadre, l’intégration dans le système énergétique européen revêtira un rôle fondamental.

Tournant énergétique : possibilités techniques et financement
Le deuxième bloc thématique de la journée était dédié aux perspectives dans le domaine de l’approvisionnement énergétique. Mme Yasmine Calisesi, directrice opérative du Centre de l’Energie de l’EPFL, a présenté le potentiel des énergies indigènes en Suisse. En tenant compte de la réduction de consommation attendue, le potentiel indigène en Suisse serait mathématiquement suffisant pour couvrir l’ensemble des besoins en énergie finale. Ce potentiel est actuellement largement sous-exploité.

Frank Krysiak, professeur d'économie de l'environnement à l'Université de Bâle, a présenté les problèmes, les idées et les enseignements tirés du financement de la transition énergétique.

Les risques liés à l’approvisionnement énergétique
Dans la dernière partie du séminaire, les commissions des finances se sont penchées sur les risques liés à l’approvisionnement énergétique, après s’être vu présenter la problématique par M. Renato Tami, ancien directeur de Elcom. Selon l’analyse nationale des risques de catastrophes ou de situations d’urgence, le plus grand risque pour la Suisse est la pénurie d’électricité. Il existe plusieurs facteurs de risque de nature technique ou commerciale, mais qui peuvent également découler de la politique énergétique choisie, par exemple en cas de forte dépendance de l’étranger. Les conséquences économiques et financière en cas de pénurie énergétique seraient énormes. La priorité pour prévenir de tels risques devrait être le développement des capacités de production indigènes.

Utilisation des énergies indigènes : visite de la centrale de chauffe de Pra Bosson
En marge du séminaire, les participants se sont rendus à la centrale de production thermique de l’entreprise Gruyère Energie SA située dans la zone de Pra Bosson à La Tour-de-Trême. Cet ouvrage de dernière génération destiné au chauffage à distance est entièrement alimenté par du bois de la région, une ressource renouvelable et locale. La production de chaleur permet de couvrir les besoins d’environ 8'000 ménages.

Le séminaire de politique financière des CdF s’est tenu le 4 juillet 2022 à Bulle, sous la direction de la conseillère aux Etats Johanna Gapany (PLR, FR), présidente du séminaire. La coutume veut que ce séminaire ait lieu dans le canton de la présidente ou du président de la commission chargée de son organisation. Ce type de séminaire offre aussi l’occasion de rencontrer des autorités du canton hôte. Les CdF ont été accueillies par le syndic de Bulle, M. Jacques Morand, qui a ouvert le séminaire par un mot de bienvenue. Les commissions ont également partagé un repas avec le président du Conseil d’Etat fribourgeois Olivier Curty et le Conseiller d’Etat Jean-Pierre Siggen.

Texte : L'Assemblée fédérale — Le Parlement suisse

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Partner

  • Agentur Erneuerbare Energien und Energieeffizienz

Ist Ihr Unternehmen im Bereich erneuerbare Energien oder Energieeffizienz tätig? Dann senden sie ein e-Mail an info@ee-news.ch mit Name, Adresse, Tätigkeitsfeld und Mail, dann nehmen wir Sie gerne ins Firmenverzeichnis auf.

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert