Selon l’IEA, le secteur de l’énergie renouvelable pourrait évoluer de cette façon jusqu’en 2022. Photo : IEA

À la Bourse aussi, les entreprises du secteur solaire et éolien ont enregistré des chiffres record. Photo : IEA

IEA: 2020 et 2021 bien parties pour battre tous les records – 90% de la nouvelle puissance installée revient aux énergies renouvelables 

(Suisse Eole) Alors que les énergies renouvelables gagnent rapidement du terrain dans le monde entier, et ce malgré la crise du coronavirus, le pétrole, le gaz et le charbon sont dans une spirale descendante. La Chine et les États-Unis sont les principaux moteurs de cette ascension fulgurante des énergies renouvelables. Pour 2020, la puissance installée devrait augmenter de 200 gigawatts au total, comme le montre le dernier rapport « Renewables 2020 » de l’Agence internationale de l’énergie (IEA). 90% de la nouvelle puissance d’électricité revient à l’éolien, au solaire et à l’hydraulique. La puissance éolienne et solaire pourrait encore augmenter de 30% aux États-Unis et en Chine car les développeurs de projets souhaitent encore bénéficier de modèles de financement qui vont bientôt prendre fin. (Text auf Deutsch >>)

La croissance devrait même encore s’accélérer. L’Inde et l’UE seront les moteurs d’une augmentation de la puissance installée d’environ 10% qui est prévue pour l’année prochaine. Selon le rapport de l’IEA de 2020 sur les énergies renouvelables, il s’agirait de la plus forte croissance enregistrée depuis 2015. Ce phénomène est en partie dû au fait que les projets qui ont été gelés en raison de la crise du Covid ou qui ont été stoppés en raison d’interruptions des chaînes d’approvisionnement seront réalisés l’année prochaine. D’un autre côté, certains marchés sont restés solides malgré la pandémie du coronavirus. L’IEA suppose que l’Inde contribuera majoritairement à cette croissance, étant donné que le développement des énergies renouvelables en 2021 devrait y doubler par rapport à 2020.

Croissance de 25% possible en 2022
Le rapport de l’IEA montre que la forte croissance pourrait ralentir en 2022 en raison de la fin de certains programmes de financement. Mais si la politique réagit à temps, le développement des capacités de production éolienne et solaire pourrait augmenter à l’échelle mondiale de 25% supplémentaires en 2022. Si les conditions politiques sont réunies, le développement annuel des capacités photovoltaïques pourrait toutefois atteindre le chiffre considérable de 150 GW en 2022, soit une hausse de 40% en trois ans seulement.

Nouvel agenda politique aux États-Unis
« Les énergies renouvelables résistent à la crise du Covid, mais pas aux incertitudes liées au cadre d’action politique » explique le Dr. Birol, directeur général de l’IEA. « Les gouvernements peuvent aborder ces problèmes pour stimuler une relance économique durable et accélérer le tournant énergétique. Aux États-Unis par exemple, en raison de l’agenda politique de la prochaine administration américaine pour les énergies renouvelables, la croissance de l’énergie solaire et éolienne pourrait fortement augmenter et contribuer à décarboner plus rapidement le secteur de l’électricité. »

7% d’électricité renouvelable en plus
Selon le rapport de l’IEA, la production d’électricité issue des énergies renouvelables va augmenter de 7% en 2020, également en raison de la construction rapide de nouvelles capacités. Cela est d’autant plus étonnant que la demande énergétique mondiale baisse de 5% en 2020, ce qui représente la plus forte baisse depuis la Seconde Guerre mondiale. Pour cette raison, et à la suite de la croissance des énergies renouvelables, une hausse de 1% de la demande mondiale d’énergies renouvelables est attendue en 2020.

Les énergies renouvelables dépassent le charbon et le gaz
Le rapport de l’IEA « Renewables 2020 » prévoit que les coûts dans le domaine des énergies renouvelables continueront de baisser pour les cinq années à venir. Si les gouvernements créent des structures visant à soutenir les énergies renouvelables, la forte croissance du secteur se poursuivra. La puissance éolienne et solaire installée totale va probablement dépasser le secteur du gaz en 2023 et le secteur du charbon en 2024. En 2025, la part du secteur éolien offshore représentera un cinquième de l’ensemble du marché de l’énergie éolienne, également en raison de la chute des prix. Dans le cadre de cette évolution, la part d’électricité issue d’énergies renouvelables atteindra de nouveaux records.

En 2025, toujours d’après l’IEA, les énergies renouvelables seront la principale source de production d’électricité à l’échelle mondiale. Elles prendront ainsi la place du charbon, qui aura été la principale technologie de production d’électricité pendant cinq décennies. Les énergies renouvelables devraient fournir près d’un tiers de la production d’électricité mondiale. Cela représente le double de la puissance actuellement installée en Chine pour la production d’électricité.

Rapport de l’IEA « Renewables 2020 » avec de nombreux diagrammes >>

Texte: ee-news.ch, traduction: Suisse Eole, source: IEA

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Partner

  • Agentur Erneuerbare Energien und Energieeffizienz

Ist Ihr Unternehmen im Bereich erneuerbare Energien oder Energieeffizienz tätig? Dann senden sie ein e-Mail an info@ee-news.ch mit Name, Adresse, Tätigkeitsfeld und Mail, dann nehmen wir Sie gerne ins Firmenverzeichnis auf.

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert