Neues Stelleangebot
X
Energieberater/-in

Augmenter la tension sur ces deux lignes permettra une hausse des capacités d’importation pouvant aller jusqu’à 850 MW. Image: Baumberger/Suisse Eole

Conseil fédéral : Augmente les capacités sur le réseau suisse de transport d’électricité de 220 kV à 380 kV

Le Conseil fédéral continue de renforcer l’approvisionnement en énergie de la Suisse en vue de l’hiver prochain. En effet, les capacités des lignes de transport d’électricité entre Bickigen et Chippis ainsi qu’entre Bassecourt et Mühleberg pourront, si nécessaire, passer de 220 kilovolts (kV) à 380 kV. Cela permettra de réduire les congestions du réseau de transport d’électricité et d’apporter des capacités d’importation supplémentaires pouvant atteindre 850 mégawatts (MW). Lors de sa séance du 30 septembre 2022, le Conseil fédéral a mis en vigueur au 1er octobre 2022 les ordonnances requises. Celles-ci ont effet jusqu’à fin avril 2023. (Text auf Deutsch >>)


Plusieurs éléments accentuent le risque d’une pénurie d’électricité durant l’hiver prochain: la guerre en Ukraine, la rupture des importations de gaz russe en Europe, l’arrêt de près de la moitié des centrales nucléaires françaises et un niveau de remplissage des lacs d’accumulation des barrages suisses inférieur à la moyenne. Le Conseil fédéral a déjà pris différentes mesures, comme la réserve hydroélectrique, la centrale de réserve à Birr (AG) et la campagne d’économies d’énergie, pour prévenir ce risque dans la mesure du possible. Il a également exigé de l’industrie gazière qu’elle s’assure de disposer de quantités de gaz supplémentaires ainsi que de capacités de stockage.

Pour empêcher les congestions du réseau de transport d’électricité, le Conseil fédéral permet une hausse temporaire de 220 kV à 380 kV, pour l’hiver prochain, de la tension d’exploitation sur les lignes de transport d’électricité entre Bickigen et Chippis (ligne de la Gemmi) ainsi qu’entre Bassecourt et Mühleberg.

Ligne de la Gemmi
La ligne à très haute tension entre Bickigen (BE) et Chippis (VS) a été construite au début des années 1960 et prévue pour une tension de 380 kV. Par la suite, cependant, elle n’a été exploitée qu’avec une tension de 220 kV. En février 2022, l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) a approuvé les plans en vue de l’augmentation de la tension à 380 kV et fait part de sa décision à Swissgrid, la société nationale du réseau de transport. Une procédure étant en cours devant le Tribunal administratif fédéral à l’encontre de cette décision, les minimes adaptations techniques nécessaires sur la ligne pour augmenter la tension ainsi que le test de fonctionnement n’ont pas pu être réalisés. L’ordonnance mise en vigueur par le Conseil fédéral au 1er octobre 2022 permet désormais à Swissgrid de procéder rapidement à ces travaux et d’exploiter la ligne avec, si nécessaire, une tension de 380 kV durant l’hiver 2022-2023.

BassecourtMühleberg
La ligne à très haute tension entre Bassecourt (JU) et Mühleberg (BE) a été construite en 1978 et prévue pour une tension de 380 kV. Elle n’a, elle aussi, été exploitée par la suite qu’avec une tension de 220 kV. En août 2019, l’OFEN a informé Swissgrid qu’il approuvait les plans d’augmentation de la tension à 380 kV. Cette décision, qui a fait l’objet d’un recours auprès du Tribunal fédéral, est toutefois entrée en force en mars 2021. Les mesures de construction autorisées au cours de la procédure ordinaire en vue d’une augmentation durable de la tension pourront être entièrement menées à bien d’ici la fin de l’année 2023. Cependant, en cas d’urgence, cette ligne pourra déjà être exploitée avec une tension de 380 kV, un test mené durant l’automne 2021 ayant été concluant.

Utilité d’augmentations temporaires de la tension
Augmenter la tension sur ces deux lignes permettra une hausse des capacités d’importation pouvant aller jusqu’à 850 MW. Cela servira également à empêcher les congestions du réseau en Suisse. Ainsi, l’électricité produite par les centrales valaisannes pourra par exemple être acheminée sans encombre dans d’autres régions et la centrale de pompage-turbinage de Nant-de-Drance pourra être utilisée de manière optimale.

La hausse des capacités de transport d’électricité renforce l’approvisionnement en énergie de la Suisse. L’Europe en profite également, car la Suisse disposera ainsi de possibilités supplémentaires de compenser des surcharges ou des congestions du réseau (redispatching). La Suisse pourra importer suffisamment d’électricité en dehors des pics de consommation à l’étranger et en exporter lorsque la demande y est forte, ce qui est très important pour l’Allemagne et pour la France.

Texte : Conseil fédéral

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Partner

  • Agentur Erneuerbare Energien und Energieeffizienz

Ist Ihr Unternehmen im Bereich erneuerbare Energien oder Energieeffizienz tätig? Dann senden sie ein e-Mail an info@ee-news.ch mit Name, Adresse, Tätigkeitsfeld und Mail, dann nehmen wir Sie gerne ins Firmenverzeichnis auf.

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert