Le projet de parc éolien compte 12 éoliennes sur le haut-plateau à l'est du Col du Mollendruz. Image: Energie Naturelle Mollendruz SA

Suisse Eole: Le Tribunal cantonal vaudois rejette tous les recours contre le parc éolien du Mollendruz

(Suisse Eole) Le Tribunal cantonal vaudois a rejeté tous les recours déposés contre le projet éolien du Mollendruz par les associations WWF Vaud, Paysage Libre Vaud et SOS Jura Vaud-Sud. Ces dernières devront assumer les frais et dépens à hauteur de 30'000 CHF.


Le projet du parc éolien du Mollendruz a été initié en 2009 par les villages de Juriens, La Praz, Mont-la-Ville, Vaulion et des villes d’Yverdon-les-Bains et de Zurich. En septembre 2018, les associations WWF Vaud, Paysage Libre Vaud, SOS Jura Vaud-Sud ont fait recours auprès de la Cour de droit administratif et public du canton de Vaud après l’acceptation de la modification du plan partiel d’affectation par les conseils généraux et le canton de Vaud.

5 et 15% des objectifs cantonaux vaudois
Le projet de parc éolien compte 12 éoliennes sur le haut-plateau à l'est du Col du Mollendruz, et produira annuellement environ 60-70 mio. kWh d’électricité éolienne. Ceci correspond à la consommation de 17'000 à 20'000 ménages et permettrait d'atteindre entre 5 et 15% des objectifs cantonaux vaudois en matière de production d'énergie éolienne.

Une longue liste de contestations
Les recourants remettaient en cause le plan d’affectation spécial permettant l’intégration des éoliennes et donnant le droit de défricher, ainsi que la hauteur de production fixée dans le plan directeur cantonal relatif à l’énergie éolienne. Ils contestaient également la pesée des intérêts liés au niveau de la production d’électricité annoncée. Les recourants critiquaient également la protection inadéquate des biotopes et de la faune protégée (grand tétras, grand-duc, bécasse des bois, alouette lulu) et estimaient finalement que les zones de compensation planifiées par les développeurs étaient insuffisantes. En outre, ils contestaient les impacts du parc sur l’avifaune migratrice et les chauves-souris par risques de collisions, tout comme les impacts paysagers, notamment pour le site historique de Romainmôtier.

Rejets de tous les griefs précités
Au vu des études et analyses approfondies et de l’éventail de bonnes mesures de compensation prévues pour le parc éolien, le tribunal a justement estimé que les griefs des recourants étaient infondés. Il a confirmé les décisions administratives et condamné les associations à payer 30'000 CHF de frais et dépens. Les recourants pourront déposer un recours contre cette décision jusqu’au 10 juillet auprès du Tribunal fédéral.

www.energienaturelle.ch

Texte: Suisse Eole

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Partner

  • Agentur Erneuerbare Energien und Energieeffizienz

Ist Ihr Unternehmen im Bereich erneuerbare Energien oder Energieeffizienz tätig? Dann senden sie ein e-Mail an info@ee-news.ch mit Name, Adresse, Tätigkeitsfeld und Mail, dann nehmen wir Sie gerne ins Firmenverzeichnis auf.

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert