Le programme Sweet est axé sur la recherche appliquée et la démonstration des résultats obtenus. Image: T. Rütti

Conseil fédéral : Approuve un nouveau programme d’encouragement de la recherche énergétique d’une durée de 12 ans

Avec le programme d’encouragement de la recherche énergétique Sweet, le conseil fédéral vise à soutenir exclusivement des projets de partenariat ayant fait l’objet d’un appel d’offres qui traitent des thèmes de recherche centraux en lien avec la Stratégie énergétique 2050. Traitant de thèmes spécifiques dans une perspective à long terme de de 2021 à 2032, il doit permettre d’utiliser les compétences et les capacités développées dans le cadre des Sccer dans les hautes écoles pour traiter les thèmes centraux de la stratégie énergétique et climatique de la Suisse. (Text auf Deutsch >>)

Lors de sa séance du 26 février 2020, le Conseil fédéral a approuvé le message relatif au nouveau programme d’encouragement de la recherche énergétique Sweet (Swiss Energy Research for the Energy Transition), qui sera transmis au Parlement. Le programme s’étend sur 12 ans, de 2021 à 2032. Il entend assurer une transition fluide entre les pôles de compétences suisses en matière de recherche énergétique (Sccer), soutenus entre 2013 et fin 2020 dans le cadre du message FRI (message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation), et ce projet. Le programme Sweet est axé sur la recherche appliquée et la démonstration des résultats obtenus. Les appels d’offres publics porteront sur les six thèmes suivants:

  1. Efficacité énergétique et diminution correspondante des émissions de gaz à effet de serre
  2. Énergies renouvelables
  3. Stockage de l’énergie
  4. Réseaux
  5. Recherche non technique, p. ex. recherche socio-économique ou socio-psychologique
  6. Sécurité des infrastructures énergétiques critiques
La direction du programme Sweet incombe à l’OFEN
La direction du programme Sweet incombe à l’Office fédéral de l’énergie (OFEN). L’adjudication des projets de partenariat se fait par des appels d’offres réguliers portant sur des thèmes de recherche prioritaires. L’OFEN définit ces thèmes, qui s’inscrivent dans la mise en œuvre de la stratégie énergétique et climatique de la Suisse, en collaboration avec la Commission fédérale pour la recherche énergétique (CORE). La participation aux appels d’offres est ouverte aux partenariats (projets de partenariat) composés, selon la problématique traitée, de différentes hautes écoles, d’établissements de recherche à but non lucratif, du secteur privé et des pouvoirs publics (communes, villes, entreprises liées à la Confédération). Les demandes sont évaluées par des panels composés d’experts du domaine concerné et de représentants des services fédéraux compétents. L’OFEN mène un monitoring annuel et établit des rapports sur les projets et les programmes soutenus.

Eompléter la palette d’instruments d’encouragement
Le programme Sweet vient compléter la palette d’instruments d’encouragement de la recherche de la Confédération, qui comprend déjà la recherche de l’administration, les projets pilotes et projets de démonstration de l’OFEN, SuisseEnergie ou encore le soutien de projets par Innosuisse. La plateforme Sweet permettra d’assurer une coordination optimale. De plus, Sweet est intégré dans un réseau international grâce à la représentation de l’OFEN au sein des organes dirigeants des programmes de recherche de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) et du groupe de pilotage du European Strategic Energy Technology Plan (SET Plan) de l’Union européenne.

Crédit d’engagement de 136,4 millions de francs
De 2021 à 2032, des appels d’offres successifs pour des projets de partenariat d’une durée moyenne de sept ans seront réalisés dans le cadre de Sweet. Le Conseil fédéral demande à cet effet un crédit d’engagement de 136,4 millions de francs. Le Conseil fédéral a d’ores et déjà approuvé, par arrêté fédéral, une première tranche de 94,9 millions de francs destinée à financer les projets de partenariat dans le cadre des appels d’offres pour la période de 2021 à 2024. Le Conseil fédéral soumettra d’ici à fin juin 2024 au plus tard une demande portant sur le solde du crédit d’engagement, à savoir 41,5 millions pour les appels d’offres qui seront réalisés de 2025 à 2028. Aux 136,4 millions s’ajoutent 11,9 millions de francs de frais de personnel et d’exécution, pour un total de 148,3 millions de francs.

Les Sccer s’achèveront fin 2020
La compensation de ces montants intervient dans le cadre des messages relatifs à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation (messages FRI). Le message FRI pour les années 2021 à 2024, que le Conseil fédéral a également approuvé aujourd’hui, prévoit que les Sccer s’achèveront fin 2020 et qu’aucun financement ultérieur n’interviendra par son biais. En lieu et place, ce message renvoie au programme SWEET, qui sera mené à bien dans le cadre de la recherche de l’administration de la Confédération, sous la direction de l’OFEN et en coordination avec les autres instruments d’encouragement de la recherche de la Confédération. Pour ce projet, on a renoncé à une procédure de consultation ordinaire et consulté directement les acteurs concernés. Ceux-ci se sont exprimés par écrit en faveur du programme Sweet. Texte: Conseil fédéral

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Partner

  • Agentur Erneuerbare Energien und Energieeffizienz

Ist Ihr Unternehmen im Bereich erneuerbare Energien oder Energieeffizienz tätig? Dann senden sie ein e-Mail an info@ee-news.ch mit Name, Adresse, Tätigkeitsfeld und Mail, dann nehmen wir Sie gerne ins Firmenverzeichnis auf.

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert