Le 15 septembre les quatre partenaires ont créé Payerne Energies SA (Pesa), dont la Commune est actionnaire majoritaire. Pesa investira dans le réseau et les sous-stations présentes chez les clients. ©Photo : Commune de Payerne

Romande Energie : La Commune de Payerne chauffée grâce aux énergies renouvelables

(CP) Swisslife Asset Management, Romande Energie, Rwb Groupe, ainsi que la Commune ont signé la semaine passée un accord pour la réalisation d’un important dispositif thermique de chauffage à distance qui desservira la Ville de Payerne. Le réseau sera alimenté par des énergies renouvelables. La centrale thermique à bois et la valorisation de l’énergie des eaux de la nouvelle station d’épuration produiront à terme plus de 33 GWh par an, soit l’équivalent de la chaleur annuelle nécessaire pour environ 8'000 ménages.


Pour faire suite à l’appel d’offres lancé par la Commune de Payerne, les quatre partenaires ont officiellement créé le 15 septembre 2022 deux sociétés qui sont chargées de construire puis d’exploiter le chauffage à distance de Payerne. La première, Energie Broye-Vully SA (Ebvsa), a la charge de la construction de la centrale, puis de son exploitation. La seconde, Payerne Energies SA (Pesa), dont la Commune est actionnaire majoritaire, investit dans le réseau et les sous-stations présentes chez les clients.

Un modèle de transition écologique
Le potentiel de production d’énergie est estimé à un total de 33 gigawattheures par an pour une puissance souscrite de 15 mégawatts. Cela correspond à la consommation annuelle moyenne en chaleur équivalente à environ 8'000 ménages. « Cette centrale sera l’une des plus importantes qui sera créée dans le Nord vaudois ces prochaines années. Elle permettra de réduire considérablement la consommation et la dépendance aux énergies fossiles de la population et des industries de Payerne. La Commune ainsi que l’ensemble des parties prenantes de ce projet ont véritablement à cœur de faire de cette installation un modèle de transition écologique » souligne Mathieu Vaudoisey, directeur des sociétés Ebvsa/Pesa, et gestionnaire des opérations des centrales thermiques chez Romande Energie. Selon les premières estimations, c’est l’équivalent de 7’000 tonnes de rejets de CO2 qui seront ainsi évitées chaque année au terme de ce projet.

Des sources d’énergies locales et renouvelables
La centrale sera alimentée par l’énergie issue de la valorisation des eaux de la future station d’épuration. Elle sera complétée par une installation thermique au bois, dite de cogénération (production simultanée d’énergie thermique et électrique), dont les plaquettes proviendront des forêts alentours. Dans le contexte énergétique actuel, cette prochaine fourniture d’électricité de source renouvelable est une aubaine. « Un tel projet est une chance pour la Commune de Payerne. Il permettra dans un premier temps à toute la partie nord de la Ville de bénéficier d’un chauffage qui tire son énergie des eaux usées et du bois. Non seulement les ressources utilisées sont renouvelables, mais elles sont aussi locales » se réjouit Eric Küng, Syndic de Payerne.

Un développement du réseau par étapes
Le chantier de développement du réseau se déroulera en plusieurs étapes. La première sur l’avenue Général Jomini et ses embranchements avec l’ouverture des fouilles, déjà effectuées lors de ses travaux de réfection. C’est ensuite le secteur des bâtiments militaires qui sera réalisé entre 2023 et 2025. D’autres équipements publics, logements ou industries seront ensuite reliés jusqu’en 2036. Parallèlement, la station d’épuration et la centrale à bois seront construites entre 2023 et 2025, au sein de la zone industrielle nord.

Des premiers clients sont d’ores et déjà raccordés au réseau de chaleur à distance. D’autres les rejoindront prochainement, dès le courant de cet automne.

Texte : Romande Energie

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert