Si l’Icomos International devait confirmer un impact significatif du site éolien de Salen-Reutenen sur le patrimoine culturel de l’île monastique de Reichenau l’approbation du Conseil fédéral serait caduque et le site éolien ne pourrait être réalisé.

Le Conseil fédéral : Approuve des secteurs propices à l’éolien dans le plan directeur du canton de Thurgovie

(Conseil fédéral) Le canton de Thurgovie a révisé son plan directeur pour l’utilisation de l’énergie éolienne et a désigné six secteurs propices à l’éolien. Il apporte ainsi une contribution importante à la mise en œuvre de la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération. Le Conseil fédéral formule une réserve quant à l’un de ces sites, car celui-ci pourrait entrer en conflit avec un site allemand inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, à savoir l’île monastique de Reichenau. Lors de sa séance du 27 octobre 2021, le Conseil fédéral a approuvé les modifications concernant l’énergie éolienne dans le plan directeur du canton de Thurgovie, tout en confirmant son engagement en faveur de la protection transfrontalière du site inscrit au patrimoine mondial. (Text auf Deutsch >>)


En 2017, le peuple suisse a approuvé la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération. Il convient de développer la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables et indigènes, comme le solaire, l’éolien, la biomasse et la chaleur ambiante, afin de répondre à la demande croissante d’électricité et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le 28 juin 2017, le Conseil fédéral a adopté la Conception énergie éolienne. Avec ce document, la Confédération propose aux cantons un cadre de référence leur permettant de fournir une contribution conforme à ses objectifs de développement. En 2050, le canton de Thurgovie devrait ainsi produire jusqu’à 180 GWh d’électricité par an à partir de l’énergie éolienne, ce qui correspond à environ 11 % de la consommation actuelle d’électricité du canton.

Le potentiel énergétique s’élève au total à 216 GWh maximum par an
En 2014, le canton de Thurgovie a déterminé le potentiel d’exploitation de l’énergie éolienne sur l’ensemble de son territoire. Ce faisant, il n’a conservé des huit secteurs propices à l’éolien définis initialement que six, de taille par ailleurs réduite. Le plan directeur cantonal approuvé définit trois sites en « coordination réglée », en désigne un supplémentaire en « coordination en cours » et deux autres en « information préalable ». Selon les informations fournies par le canton de Thurgovie, le potentiel énergétique des six sites s’élève au total à 216 GWh maximum par an ; dans les trois secteurs propices à l’éolien de Salen-Reutenen, de Thundorf et de Braunau-Wuppenau approuvés en coordination réglée, il serait possible d’atteindre une production annuelle maximale de 131 GWh.

L’île monastique de Reichenau est impactée par cette planification
Les grandes éoliennes planifiées à Salen-Reutenen, sur le Seerücken thurgovien, seraient visibles depuis la rive allemande du lac inférieur – la partie du lac de Constance située à l’ouest de Constance – ainsi que depuis l’île monastique de Reichenau, qui est inscrite au patrimoine mondial. En ratifiant la Convention du patrimoine mondial en 1975, la Suisse s’est engagée à s’abstenir de toute mesure susceptible de porter atteinte au patrimoine culturel et naturel des autres États parties. Les atteintes potentielles aux sites classés, telles que celles que le site éolien planifié pourrait causer, doivent être signalées à l’Unesco. Dans sa demande d’autorisation, le Conseil d’État du canton de Thurgovie a souligné qu’un parc éolien installé sur le Seerücken ne doit pas porter préjudice au patrimoine culturel de l’île monastique de Reichenau.

Une évaluation de l’impact sur le patrimoine (Eip)
Afin d’évaluer les impacts possibles, les autorités spécialisées allemandes et suisses procèdent actuellement à une évaluation de l’impact sur le patrimoine (Eip). L’état actuel des travaux montre que le site éolien de Salen-Reutenen pourrait avoir un impact important sur le patrimoine culturel de l’île monastique de Reichenau. L’évaluation finale de ce projet concernant la valeur universelle du site du patrimoine mondial relève de la seule responsabilité de l’Icomos International, l’organisation consultative de l’Unesco, et dépend de recherches complémentaires effectuées dans le cadre de l’Eip.

Néanmoins, afin de permettre une décision appropriée et de ne pas retarder davantage la procédure d’approbation de la modification du plan directeur thurgovien dans son ensemble, la décision d’approbation concernant le site de Salen-Reutenen prise par le Conseil fédéral est assortie d’une réserve spécifique: si l’Icomos International devait confirmer un impact significatif qui ne puisse être corrigé par une adaptation du projet, l’approbation du Conseil fédéral serait caduque et le site éolien ne pourrait être réalisé.

Pour les cinq autres sites, le Conseil fédéral a assorti son approbation de divers mandats d’approfondissement.

Planification directrice du canton de Thurgovie >>


Texte : Le Conseil fédéral

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert