Lors de sa visite chez Solar Taxi, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a pu se faire une idée de la scène des start-up dans le domaine de l’e-mobilité au Ghan. Solar Taxi produit des véhicules électriques depuis 2019. ©Photo : DETEC

DETEC : La protection du climat et de l’environnement était au centre du voyage de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga en Afrique de l’Ouest

(DETEC) La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga s’est rendue au Sénégal et au Ghana du 5 au 9 juillet 2021. À Dakar, elle a signé l’accord sur le climat entre la Suisse et le Sénégal, que le Conseil fédéral avait approuvé le 23 juin 2021. Au Ghana, la cheffe du DETEC et les ministres en charge du dossier ont fait progresser la mise en œuvre de l’accord sur le climat signé voici quelques mois avec ce pays. (Text auf Deutsch >>)


La protection du climat et de l’environnement était au centre des entretiens et des visites qui ont eu lieu dans les deux pays. Au Ghana, une place importante a été accordée au thème des déchets électroniques. Ceux-ci constituent un problème pour l’environnement et la santé humaine. Chaque année, environ 50 millions de tonnes de déchets électroniques sont produits dans le monde. Une partie de ces déchets sont exportés vers des pays en développement tels que le Ghana, où ils sont souvent éliminés de manière inappropriée, ce qui met en danger la santé de la population et présente des risques environnementaux importants.

La convention doit être modifiée
La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et son collègue ghanéen ont adressé une lettre commune aux Parties à la Convention de Bâle (qui réglemente l’exportation des déchets électroniques), demandant que la convention soit modifiée. Ils souhaitent qu’à l’avenir, l’exportation de tous les déchets électroniques fasse l’objet de contrôles, et non uniquement celle des déchets particulièrement dangereux. Cet amendement aiderait les pays en développement à empêcher des importations non désirées et contribuerait à protéger la santé humaine et l’environnement.

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a lancé le programme de coopération du SECO à Accra. Le Ghana est un pays prioritaire de la coopération et du développement économiques du SECO. Bien que ce pays africain soit un exemple en matière de démocratie, d’État de droit et de stabilité et qu’il bénéficie d’un développement relativement positif, il reste confronté à de nombreux défis. C’est pourquoi le SECO encourage la mise en place d’un cadre économique attractif et axé sur la croissance durable et œuvre à améliorer et à multiplier les emplois et les opportunités professionnelles. De 2021 à 2024, le SECO prévoit environ 65 millions de francs pour la coopération et le développement économiques au Ghana.

Thèmes abordés au Sénégal : technologie et innovation dans la protection du climat
Le rôle des technologies et des innovations dans la protection du climat était au centre de la visite de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga au Sénégal. À Dakar, l’accord sur le climat entre les deux pays a été signé dans le cadre d’une cérémonie. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et le ministre de l’environnement et du développement durable Abdou Karim Sall ont insisté sur l’urgence de réduire les émissions de CO2. De plus, il est important pour la ministre suisse de l’environnement et son homologue sénégalais de faire avancer les discussions concernant l’utilisation de nouvelles technologies CATM. Celles-ci pourraient permettre de compenser le réchauffement provoqué par les gaz à effet de serre. Leur nécessité est de plus en plus reconnue. Cependant, le risque existe de leur prêter trop de pouvoir, et donc de reporter ou d’abandonner complètement d’autres mesures urgentes et indispensables permettant de réduire les émissions.

Dossier DETEC >>

Texte : Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (Detec)

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert