L'entreprise Libattion récupère les cellules encore intactes des batteries de vélos électriques pour produire des batteries pour machines industrielles et pour des systèmes stationnaires de stockage d'énergie. ©Photo : Fondation Suisse pour le Climat

La Fondation Suisse pour le Climat : Consacre CHF 1.7 mio. aux innovations en faveur de la protection du climat

 

(CP) Chaque jour, une centaine de batteries de vélos électriques sont mises au rebut en Suisse et au Liechtenstein, alors que beaucoup pourraient encore être utilisées. Désormais, une entreprise zurichoise leur insuffle une seconde vie. Le projet Upcycling fait partie de 15 projets d'innovation auxquels la Fondation Suisse pour le Climat apporte désormais son soutien financier. (Text auf Deutsch >>)

Les fonds engagés en faveur de la protection du climat par la Fondation représentent pour toute l'année2019 3.8 millions de francs. La Fondation soutient aussi des PME qui réalisent des économies d'énergie sur leur propre exploitation.

Une seconde vie
Se déplacer en vélo électrique et non en voiture représente un bénéfice non seulement pour notre condition physique, mais aussi pour le climat. Les vélos électriques rejettent beaucoup moins de CO2 qu'une voiture. Cependant, la production de leurs batteries a un impact sur l'environnement. L'entreprise Libattion, basée à Glattbrugg, souhaite dès à présent réduire ce fardeau en insufflant une seconde vie aux batteries mises au rebut. Souvent, seules quelques cellules d'une batterie sont défectueuses. Libattion récupère les autres cellules encore intactes pour produire des batteries pour machines industrielles et pour des systèmes stationnaires de stockage d'énergie. «Nous devons pratiquer l'économie circulaire et réutiliser des ressources précieuses», déclare Vincent Eckert, directeur de la Fondation Suisse pour le Climat. «C'est la raison pour laquelle nous apportons notre soutien financier à ce projet.»

Des gratte-ciels économisent 50% de leur énergie
Le développement d'une nouvelle façade en verre pour les gratte-ciels fait également partie des projets soutenus. En été, une grande quantité de chaleur pénètre en effet dans les bâtiments au travers des façades en verre conventionnelles, et ils doivent donc être climatisés. Grâce aux nouvelles fenêtres à caissons hybrides de l'entreprise Hywin, basée à Wollerau, la chaleur estivale est redirigée dans les conduits de ventilation jusqu'au sous-sol, où elle est stockée. En hiver, le bâtiment est chauffé avec la chaleur stockée dans le sol. La demande de financement envoyée par la PME à la Fondation Suisse pour le Climat indiquait que la consommation énergétique d'un gratte-ciel moderne peut ainsi être considérablement réduite. Après avoir examiné son potentiel, le Conseil de la fondation a décidé d'apporter son soutien financier à ce projet. 

Encouragement par les compagnies d'assurance
Les fonds de financement proviennent des 27entreprises partenaires de la Fondation Suisse pour le Climat. Des compagnies d'assurance comme Allianz, AXA, Swiss Re, Vaudoise ou Swiss Life en font notamment partie. Avec la «Net Zero Asset Alliance» des Nations Unies, plusieurs de ces compagnies d'assurance se sont engagées à rendre leurs portefeuilles d'investissement climatiquement neutres d'ici2050. «Pour atteindre cet objectif, nous misons sur les nouvelles technologies de protection du climat», déclare Martin Kaleja, PDG d'Allianz Suisse Immobilien AG et membre du Conseil de fondation de la Fondation Suisse pour le Climat. «C'est pourquoi nous soutenons, entre autres, la Fondation Suisse pour le Climat, afin de promouvoir les innovations des PME suisses et liechtensteinoises.»

Fonds de financement pour remplacer des chauffages et autres mesures
Deux fois par an, la Fondation attribue des subsides à des projets d'innovation à fort potentiel de protection du climat. Les «mesures standard» mises en œuvre par les PME pour économiser l'énergie sur leur propre exploitation sont tout aussi importantes. Par exemple, la Fondation soutient le remplacement des chauffages au mazout par des chaudières à bois ou l'isolation des bâtiments. «Après les transports, les bâtiments représentent la deuxième source d'émissions de CO2en Suisse et au Liechtenstein», déclare le directeur de la Fondation, Vincent Eckert. «De nombreuses PME pourraient réduire une grande partie de leurs émissions de CO2 et réaliser des économies en isolant mieux leurs bâtiments et en adoptant une méthode de chauffage durable. Les PME hésitent souvent en raison des coûts d'investissement élevés. C'est pourquoi nous les aidons avec des dons pouvant aller jusqu'à 20000CHF par mesure standard». Les PME peuvent déposer des demandes pour des mesures standard à tout moment. Une liste des mesures soutenues est mise à disposition sur le site Internet de la Fondation Suisse pour le Climat

Texte : Fondation Suisse pour le Climat

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert