Consommation finale d’énergie depuis 1910 en Suisse. Image: OFEN

Consommation finale d’énergie en Suisse 1980-2021. Bild: BFE

OFEN : Consommation énergétique 2021 en Suisse en hausse de 6.3%

(OFEN) Par rapport à 2020, la consommation d’énergie finale en Suisse a augmenté de 6.3% en 2021 pour s’établir à 794’720 térajoules (TJ). Cette hausse est essentiellement due à des conditions météorologiques plus froides et à l’assouplissement des restrictions visant à lutter contre la pandémie de COVID-19. (Text auf Deutsch >>)


L'augmentation de la consommation d'énergie finale de 6,3% par rapport à l'année précédente s'explique par deux facteurs principaux. Premièrement, l'assouplissement des restrictions visant à lutter contre la pandémie de COVID-19 a suscité une hausse généralisée de la consommation d'énergie. Deuxièmement, les conditions météorologiques nettement plus froides que l'année antérieure ont donné lieu à une augmentation de la consommation d'agents énergétiques pour le chauffage: les degrés-jours de chauffage, indicateur-clé de la consommation d'énergie à des fins de chauffage, ont progressé de 15.3%.

Autres facteurs
Un certain nombre de facteurs qui déterminent à long terme la croissance de la consommation d'énergie ont en outre légèrement progressé: population résidante permanente (+0.8%), produit intérieur brut (+3.7%), parc de véhicules à moteur (+1.1%) et parc de logements (en hausse; à l'heure actuelle, aucun chiffre détaillé n'est disponible). De leur côté, l'accroissement de l'efficacité et les effets de substitution tendent à atténuer l'augmentation de la consommation énergétique. Les analyses annuelles ex post fourniront de plus amples informations sur les facteurs déterminants pour l'évolution de la consommation d'énergie (publication en octobre 2022).

Légère hausse de la consommation de carburant
La pandémie de COVID-19 a également influé en 2021 en particulier sur la consommation de carburants. Les ventes de carburants d'aviation ont certes progressé de 11% par rapport à l'année précédente, mais elles représentent moins de la moitié de leur niveau de 2019. La consommation d'essence et de diesel a progressé de 1,6% au total (essence: 2.2%, diesel: 1.1%), mais elle se situe encore environ 7% en deçà de son niveau de 2019. Les carburants fossiles représentent environ un tiers (29.3%) de la consommation d'énergie finale totale.

La consommation de carburants biogènes a, une fois de plus, diminué par rapport à l'année précédente (-9.5%), alors qu'elle était en constante augmentation de 2014 à 2019. Leur part dans les ventes globales d'essence et de diesel représente 3.3%, en légère baisse (2020: 3.7%).

Augmentation de la consommation d'agents énergétiques pour le chauffage
Les conditions météorologiques froides ont provoqué une nette augmentation de la consommation d'agents énergétiques pour le chauffage. La consommation d'huile de chauffage extra-légère a augmenté de 10,9% et celle de gaz naturel de 8.3%. La consommation d'électricité a elle aussi connu une progression (+4.3%). Ces trois agents énergétiques représentent plus de la moitié de la consommation d'énergie finale (55.3%).

La valorisation énergétique des déchets industriels a connu une hausse de 3.6%, sa part à la consommation d'énergie finale se montant à 1.5%. La consommation de charbon a également connu une légère hausse (+1.1%). Les huiles de chauffage lourdes n'ont pas été utilisées et la consommation de coke de pétrole a baissé de 14.3%. Ces trois agents énergétiques représentent une part infime de la consommation d'énergie finale globale (
Augmentation de la consommation également pour les énergies renouvelables
Les températures rigoureuses ont influé sur toutes les énergies renouvelables utilisées pour le chauffage. La consommation de bois-énergie a augmenté de 16.4% et celle de la chaleur produite à distance de 9.7%. L'exploitation de la chaleur ambiante au moyen de pompes à chaleur a également connu une forte progression (+17.7%). La consommation de chaleur solaire est restée, quant à elle, au niveau de l'année antérieure. Ces agents énergétiques représentent 11.8% de la consommation d'énergie finale totale (bois-énergie: 5.8%, chaleur ambiante: 2.8%, chaleur produite à distance: 2.9%, chaleur solaire: 0.3%).

L'utilisation directe du biogaz a progressé de 2.7%. Si l'on tient compte du biogaz injecté dans le réseau de gaz naturel (enregistré dans les statistiques en tant que gaz), il en résulte une augmentation de 1.6% de la consommation de biogaz. En 2021, le biogaz injecté représentait 1.1% de la consommation globale de gaz (2020: 1.2%).

La Statistique globale suisse de l'énergie 2021 sera disponible sur Internet à partir de la mi-juillet 2022 et en version imprimée au début du mois d'août. Une première synthèse est disponible dès à présent.

Aperçu de la consommation d'énergie en suisse au cours de l’année 2021 >>

Texte : Office fédéral de l'énergie

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Partner

  • Agentur Erneuerbare Energien und Energieeffizienz

Ist Ihr Unternehmen im Bereich erneuerbare Energien oder Energieeffizienz tätig? Dann senden sie ein e-Mail an info@ee-news.ch mit Name, Adresse, Tätigkeitsfeld und Mail, dann nehmen wir Sie gerne ins Firmenverzeichnis auf.

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert