Le principal constat découlant du scénario ZÉRO est que l'objectif climatique de zéro émission nette aussi bien que les objectifs de la stratégie énergétique pourront être réalisés avec les technologies actuellement disponibles ou en développement.

Perspectives énergétiques 2050+: La neutralité climatique d’ici à 2050 tout en préservant la sécurité de l’approvisionnement

(OFEN) Les principaux constats tirés des Perspectives énergétiques 2050+ sont à présent disponibles. Ils montrent que la Suisse est en mesure de transformer son approvisionnement énergétique de manière à atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050 tout en préservant la sécurité de l’approvisionnement. (Text auf Deutsch >>)


Les Perspectives énergétiques 2050+ se fondent sur des scénarios pour identifier des trajectoires de développement technologique que la Suisse est susceptible d’emprunter, avec dans tous les cas un dénominateur commun: un essor de la production d’énergie renouvelable indigène d’ici à 2050. L’efficacité énergétique sera améliorée tandis que les énergies fossiles disparaîtront dans une large mesure, remplacées par l’électricité ainsi que par des agents énergétiques basés sur l’électricité, tels que l’hydrogène. Dans l’ensemble, le système énergétique en 2050 sera sûr, propre et moins dépendant de l’étranger que ce n’est le cas actuellement.

Sans centrales nucléaires ni énergies fossiles
La Suisse entend atteindre la neutralité climatique d'ici à 2050. Cette volonté est concrétisée sous la forme d'une stratégie climatique à long terme pour la Suisse, actuellement en cours d'élaboration. En parallèle, la Suisse souhaite poursuivre la Stratégie énergétique 2050. Elle se dirige vers un avenir sans centrales nucléaires ni énergies fossiles. En 2050, l'approvisionnement en énergie devra être sûr, propre, abordable et reposer principalement sur une production indigène. Les objectifs de la politique énergétique et ceux de la politique climatique sont dès lors étroitement liés. Les Perspectives énergétiques 2050+ livrent, pour la première fois, des scénarios où les objectifs énergétiques et les objectifs climatiques sont représentés ensemble. Elles esquissent des trajectoires de développement technologique permettant leur réalisation d'ici à 2050.

Scénarios relatifs à l'offre et à la demande énergétique en Suisse jusqu'en 2050
Les Perspectives énergétiques 2050+ s'appuient sur des scénarios représentant des évolutions possibles à l'avenir. Le scénario central est la «Variante de base ZÉRO», qui prévoit la réalisation de l'objectif de zéro émission nette d'ici à 2050 et un bilan annuel équilibré en ce qui concerne l'approvisionnement en électricité (dans une perspective annuelle, la consommation d'électricité est couverte par la production indigène). Trois autres variantes ZÉRO représentent des évolutions technologiques différentes, notamment une généralisation plus ou moins marquée de l'électricité ou des combustibles et carburants biogènes ou de synthèse. Dans les scénarios, différents rythmes sont également envisagés pour ce qui est du développement de la production indigène d'électricité issue de sources renouvelables. Le scénario «Poursuite de la politique énergétique actuelle» (PEA) sert de point de comparaison. Il se fonde sur les mesures et les instruments de la politique énergétique et de la politique climatique en vigueur jusqu'à fin 2018. Le progrès technique y est représenté de façon autonome et n'est soutenu par aucune mesure politique supplémentaire.

Réalisation des objectifs climatiques et énergétiques à l'horizon 2050
Le principal constat découlant du scénario ZÉRO est que l'objectif climatique de zéro émission nette aussi bien que les objectifs de la stratégie énergétique pourront être réalisés avec les technologies actuellement disponibles ou en développement. Ces technologies devront toutefois être diffusées rapidement en vue d'un usage à large échelle en Suisse. En 2050, les émissions résiduelles de gaz à effet de serre, principalement dans les domaines de l'industrie, de la valorisation des déchets et de l'agriculture, avoisineront 12 millions de tonnes d'équivalent CO2. Ces émissions seront compensées par des technologies de captage et de stockage du CO2, ainsi que par des technologies d'émission négative déployées en Suisse et à l'étranger.

Selon le scénario PEA, les émissions atteindront encore environ 32 millions de tonnes d'équivalent CO2 en 2050, soit une diminution d'à peine 30% par rapport au niveau actuel. L'évolution est dans ce cas insuffisante pour permettre la réalisation de l'objectif de zéro émission nette d'ici à 2050. Les investissements dans le secteur énergétique dans le scénario PEA s'élèvent à quelque 1400 milliards de francs d'ici à 2050. C'est le montant nécessaire à la rénovation énergétique, à la modernisation et au remplacement des infrastructures énergétiques, des bâtiments, installations, appareils ou véhicules existants.

En comparaison, le scénario «Variante de base ZÉRO» entraîne des coûts supplémentaires modérés d'ici à 2050, à savoir un investissement supplémentaire de 8%, ou 109 milliards de francs, par rapport au scénario PEA. Pendant la même période, les économies réalisées au niveau des coûts de l'énergie atteignent 50 milliards de francs.
Des résultats plus détaillés sont disponibles dans le résumé ainsi que dans le rapport succinct sur les Perspectives énergétiques 2050+.


Perspectives énergétiques
Après la crise pétrolière de 1973, les bases d'une politique énergétique nationale pour la Suisse ont été jetées dans le cadre de la Conception globale de l'énergie. Les perspectives énergétiques, élaborées dans ce contexte, ont dès lors été périodiquement redéfinies et actualisées. La dernière version date de 2012 (Perspectives énergétiques 2050). Elle a servi de base au réajustement de la politique énergétique suisse après l'accident nucléaire de Fukushima et a donné naissance à la Stratégie énergétique 2050 ainsi qu'à la nouvelle loi sur l'énergie entrée en vigueur le 1er janvier 2018. Les Perspectives énergétiques 2050+ ont été élaborées en s'appuyant sur les données générales actuelles et les développements technologiques récents et en tenant compte de l'objectif de zéro émission nette fixé à l'horizon 2050.

Les Perspectives énergétiques 2050+ ne disent rien quant à la probabilité qu'un scénario se déroule exactement comme prévu ou qu'une trajectoire de développement se réalise plutôt qu'une autre. Des trajectoires de développement technologique autres sont donc également envisageables.

Les Perspectives énergétiques 2050+ ont été élaborées sur mandat de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) dans le cadre d'une collaboration entre les sociétés Prognos SA, TEP Energy Sàrl, Infras SA et Ecoplan SA. Les travaux ne sont pas encore achevés (état: novembre 2020). D'autres résultats seront publiés dans le courant de l'année 2021.


Texte: Office fédéral de l'énergie

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Partner

  • Agentur Erneuerbare Energien und Energieeffizienz

Ist Ihr Unternehmen im Bereich erneuerbare Energien oder Energieeffizienz tätig? Dann senden sie ein e-Mail an info@ee-news.ch mit Name, Adresse, Tätigkeitsfeld und Mail, dann nehmen wir Sie gerne ins Firmenverzeichnis auf.

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert