Le monitoring nous fournira des enseignements importants pour une utilisation aussi parcimonieuse que possible de la ressource limitée qu’est le bois. Image : Energie-bois suisse

La question de savoir si (et jusqu’à quand) il est véritablement utile et réaliste de transformer une production pratiquement exclusive de chaleur en une production axée sur les ressources principales que sont l’électricité, le gaz et l’hydrogène.

Energie-bois suisse: Utilisation du bois-énergie aujourd’hui et demain - un monitoring pour plus de transparence

(Energie-bois suisse) Suite à la pandémie, à une sensibilité accrue aux problématiques climatiques et énergétiques, ainsi qu’à la guerre en Ukraine, la demande de bois-énergie a connu une forte croissance depuis 2020. A cette demande s’oppose un potentiel supplémentaire dont la disponibilité est limitée. Comment l’exploiter à bon escient et à quelles fins? L’Office fédéral de l’environnement OFEV a chargé Energie-bois Suisse d’effectuer un monitoring visant à refléter avec précision la situation actuelle de l’offre et de la demande et à anticiper le développement futur. (Texte auf Deutsch >>)


Les déclarations sur l’utilisation actuelle du bois-énergie et sur le potentiel supplémentaire disponible s’appuient sur plusieurs sources. Les chiffres actuels «officiels» pour l’exploitation sont fournis chaque année par l’Office fédéral de l’énergie OFEN dans sa statistique sur l’énergie du bois. En coopération avec divers acteurs, Energie-bois Suisse élabore la statistique sur mandat de l’OFEN, en se fondant notamment sur le matériel statistique fourni par les cantons, les producteurs de chaudières à bois et les exploitations forestières. Ces sources permettent une estimation relativement précise de la consommation de bois et de la production d’énergie des installations de plus grande taille. Les chiffres obtenus pour les installations au bois plus petites, telles que les cheminées et les poêles, se basent sur des calculs de modélisation aussi exacts que possible, qui sont également extraits de plusieurs sources. Néanmoins, une zone d’ombre assez importante dilue ces estimations.

Face à l’augmentation massive de la demande en bois-énergie, Energie-bois Suisse a commencé dès 2021 – de concert avec l’Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays – à approfondir sa vue d’ensemble sur l’exploitation actuelle, le potentiel disponible et les projets au bois-énergie en planification dans les cantons et régions.

Quel bois pour quelle installation?
Le bois est une source d’énergie aux multiples usages. Le bois-énergie existe sous forme de bûches, de plaquettes forestières, de pellets ou de briquettes. Le bois peut être laissé à l’état naturel ou traité (par ex. du bois usagé issu des démolitions), séché, humide ou mouillé. Selon la statistique de l’énergie du bois, on l’utilise dans non moins de 25 catégories d’installations différentes pour produire une énergie renouvelable qui ménage le climat, le plus souvent sous forme de chaleur, mais aussi, dans des conditions particulières, en le transformant en vapeur industrielle et en électricité. De sa combustion résulte toujours le sous-produit que sont les cendres, mais depuis très récemment aussi, grâce à des installations spéciales, un charbon végétal précieux pour l’agriculture ou l’industrie. Le bois-énergie suisse est donc une source d’énergie d’une polyvalence fascinante. Mais quelles en sont les applications particulièrement utiles, et lesquelles le sont moins? Et comment l’exploitation devrait-elle évoluer au cours de la prochaine décennie, voire à l’horizon de trente ans?

L’exploitation du bois-énergie à l’horizon 2035 et 2050
Le monitoring nous fournira des enseignements importants pour une utilisation aussi parcimonieuse que possible de la ressource limitée qu’est le bois. Le Conseil fédéral et l’OFEV revendiquent un tel usage dans leur «Politique de la ressource bois 2030» et dans la «Politique forestière: objectifs et mesures 2021-2024». L’objectif primordial de la politique forestière 2021-2024 consiste à obtenir une exploitation durable du potentiel disponible. Ce but pourra être atteint grâce à une utilisation renforcée du bois. Actuellement, nous exploitons entre deux tiers et trois quarts du potentiel de bois-énergie disponible. En d’autres termes, le but ultime sera d’assurer une exploitation aussi efficace et écologique que possible du potentiel durable du bois. Le bois est en mesure et doit remplacer d’importantes quantités d’énergies non renouvelables comme le mazout ou le gaz naturel. Le monitoring livrera des réponses à toute une série de questions en faisant appel à l’ensemble des statistiques accessibles et à d’autres fondements afin de quantifier les volumes à moyen et à long terme avec davantage de précision.

Flux d’importation et d’exportation - perspectives et potentiels
Mentionnons à ce titre la quantification exacte des flux d’importation et d’exportation de bois-énergie, les perspectives et potentiels des différents assortiments de bois-énergie, ainsi que des différentes catégories d’installations. S’y ajouteront la définition des perspectives pour les différentes formes d’énergie produites à partir du bois (chaleur, électricité, vapeur industrielle, gaz, voire hydrogène), ainsi que des applications ou filières de valorisation les plus utiles pour l’ensemble du bois-énergie (par ex. l’utilisation décentralisée dans les petites installations en zone rurale et en agglomération, contre l’exploitation centralisée dans un nombre restreint d’installations de grande puissance avec une production d’électricité dans les espaces de concentration urbaine).

Electricité, le gaz et l’hydrogène ?
Enfin, des thématiques de plus longue haleine devront être abordées, par exemple la question de savoir si (et jusqu’à quand) il est véritablement utile et réaliste de transformer une production pratiquement exclusive de chaleur en une production axée sur les ressources principales que sont l’électricité, le gaz et l’hydrogène. Dans le cadre de son monitoring détaillé, Energie-bois Suisse entend par ailleurs mettre en lumière l’impact des mesures de promotion nationales et internationales sur l’utilisation matérielle et énergétique du bois.

Le monitoring sera élaboré d’ici l’été 2023. Energie-bois Suisse apportera ainsi une contribution importante à une exploitation future encore plus cohérente et plus efficace de la précieuse source d’énergie indigène qu’est le bois.

Texte : Energie-bois Suisse, Image : Image : Energie-bois suisse

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Partner

  • Agentur Erneuerbare Energien und Energieeffizienz

Ist Ihr Unternehmen im Bereich erneuerbare Energien oder Energieeffizienz tätig? Dann senden sie ein e-Mail an info@ee-news.ch mit Name, Adresse, Tätigkeitsfeld und Mail, dann nehmen wir Sie gerne ins Firmenverzeichnis auf.

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert