11. Jun 2019

Selon l’initiative, le canton devrait contribuer à la réalisation des objectifs de politique énergétique de la Confédération à l’horizon 2050 et à la réalisation des objectifs de développement de l’énergie éolienne.

Canton d’Appenzell Rh-Int. : Présentation d’une initiative et d’une pétition ayant récolté 1563 signatures en faveur de l’éolienne

(Suisse Eole) Le 28 mai 2019, l’initiative «Pro Windenergie» a été déposée par un comité interpartis à la Chancellerie d’Etat d’Appenzell. Les initiateurs demandent un objectif de développement minimal pour l’utilisation de l’énergie éolienne. En outre, les parcs éoliens produisant plus de 10 millions de kWh d’énergie électrique par an devraient susciter l’intérêt du canton. Parallèlement à la remise de l’initiative, l’association Jugend pro Windrad présente une pétition signée par 1563 personnes et demandant la réalisation du projet de parc éolien d’Oberegg. (Text auf Deutsch >>)


Depuis 2015, quatre zones du canton d’Appenzell Rh-Int. ont été provisoirement réservées dans le plan directeur pour l’utilisation de l’énergie éolienne. La société Appenzeller Wind AG a développé un projet d’énergie éolienne pour la région d’Oberfeld/Honegg dans le district d’Oberegg. Ce projet prévoit la production nette de 13.4 millions de kWh d’énergie électrique au moyen de deux éoliennes. Ces installations présentent chacune une puissance électrique de 4.2 MW, une hauteur de moyeu de 135 m et une hauteur totale de 198 m. Elles permettraient de couvrir près de 17% de la consommation totale d’électricité du canton d’Appenzell Rh-Int.

77% des avis défavorables émanaient de l’extérieur du canton
Une étude de faisabilité détaillée a été menée afin de fixer définitivement l’emplacement du projet dans le plan directeur. Elle a été présentée aux autorités cantonales responsables en avril 2017. Un an plus tard, en avril 2018, le Conseil d’Etat a lancé la procédure d’opposition publique nécessaire, toujours dans l’idée de délimiter définitivement la zone du projet éolien dans le plan directeur. Toutefois, la position du Conseil d’Etat concernant l’adaptation du plan directeur a changé après la procédure d’opposition. En effet, celle-ci a donné lieu à environ 60 commentaires positifs mais aussi et surtout à 500 prises de position négatives. Cependant, comme l’a montré une évaluation de l’Institut d’économie et d’écologie de l’Université de Saint-Gall publiée il y a quelques semaines (voir Suisse Eole du 7.5.19 >>), une nette majorité des avis négatifs, soit 77%, provenait de l’extérieur du canton d’Appenzell Rh-Int. En revanche, 45% des voix favorables émanaient du canton concerné par le projet.

Même si le Conseil d’Etat n’a pas voulu ancrer définitivement dans le plan directeur le site du projet d’Oberfeld, elle n’a pas souhaité non plus l’en effacer complètement. Cela a donné lieu à une discussion animée au sein du Grand Conseil, car sans adaptation du plan directeur, la responsabilité de la décision relative au projet éolien incombait uniquement au Conseil, le Grand Conseil n’ayant pas voix au chapitre.

Un comité d’initiative de la jeunesse appenzelloise
Après le débat de février 2019 au Grand Conseil, les responsables du projet, ainsi que divers partisans, ont réfléchi à la manière de donner suite à ce projet. Un comité interpartis s’est constitué sous la houlette de Fabian Ulmann, d’Oberegg, le président de l’association Jugend pro Windrad. Par le biais d’une initiative, ce comité appelle à l’utilisation du potentiel éolien dans le canton d’Appenzell Rh-Int., dans l’intérêt d’un approvisionnement énergétique durable et orienté vers l’avenir, dans la mesure où le canton dispose de sites appropriés. Le canton devrait ainsi contribuer à la réalisation des objectifs de politique énergétique de la Confédération à l’horizon 2050 et à la réalisation des objectifs de développement de l’énergie éolienne.

Texte: Suisse Eole

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen