De gauche à droite: Markus Halder, responsable du programme de gestion de la charge, et Andreas Fuchs, responsable de produit Gestion de la charge. Tous deux font partie de la section de l’infrastructure des CFF dédiée à l’énergie. Image : OFEN

De gauche à droite: Albin Keiser, Fabian Keiser (président du conseil d’administration de Verora AG), Adrian Würsch (directeur de Verora AG), Fredy Abächerli (membre du conseil d’administration de Verora AG). Image : OFEN

Walter Schär, fondateur de schaerraum AG, devant son bâtiment «neuRaum» à Horw. Son principe de planification innovant, le «RaumRaster», confère un attrait économique aux bâtiments en bois. Image : OFEN

OFEN: Décerne le Watt d’Or 2022, le prix suisse de l’énergie à SBB, Verora et Schaerraum

(OFEN) Le 6 janvier, l’Office fédéral de l’énergie décernera pour la quinzième fois le prestigieux Watt d’Or, le prix suisse de l’énergie. L’édition 2022 distingue les lauréats suivants: Les CFF (catégorie Technologies énergétiques), Verora AG d'Edlibach, canton de Zoug (catégorie Énergies renouvelables) et schaerraum ag de Horw, Canton de Lucerne (catégorie Bâtiments et espace). (Text auf Deutsch >>)


Le trophée du Watt d’Or – en forme de boule de neige – a été décerné aux vainqueurs par un éminent jury, présidé pour la première fois par la conseillère nationale Susanne Vincenz-Stauffacher. En raison de la situation de pandémie, la cérémonie de remise s'est déroulé dans un cadre très restreint. Elle a été retransmise en direct sur Interne.

Catégorie Technologies énergétiques : CFF

Un train d’avance dans la gestion flexible de l’électricité. Un système de gestion de la charge intelligent lisse les pics de consommation d’électricité dus à l’horaire cadencé. En matière de réseaux, on peut compter sur l’expertise des Chemins de fer fédéraux (CFF). On con-naît bien sûr le réseau des voies ferrées, qui transporte chaque jour plus de 800 000 passagers dans tout le pays, mais les CFF, qui comptent parmi les pionniers de l’électrification, exploitent par ailleurs leurs propres centrales d’électricité et leur propre réseau électrique depuis plus d’un siècle. Aujourd’hui, les technologies numériques leur permettent de repousser à nouveau les limites de l’innovation. Au lieu de construire de nouvelles et coûteuses installations de production d’électricité pour couvrir en tout temps la demande en électricité (ou «charge»), les CFF s’appuient sur un logi-ciel de gestion de la charge développé par leurs soins. Lors des pics de consommation récurrents en raison de l’horaire cadencé, le système désactive brièvement les chauffages de trains et d’ai-guillages. En tant que «prosommateur» (producteur et consommateur), l’entreprise ferroviaire rend ainsi sa consommation d’électricité plus flexible et optimise l’interaction entre production et con-sommation. Grâce à ce système, elle pourra réguler 70 mégawatts de manière flexible d’ici 2023. Ainsi, les CFF ouvrent la voie à un nouveau modèle inspirant pour le réseau d’électricité général de la Suisse.

Catégorie Énergies renouvelables : Verora AG

Dans les montagnes zougoises, des pionniers travaillent sur des technologies d’émission négative: le charbon végétal de Verora AG permet d’emmagasiner le CO2 pendant plusieurs siècles. Les moraines de Menzingen/Neuheim sont à l’avant-garde dans le domaine encore peu développé des technologies d’émission négative (NET). Depuis 2012, c’est ici que Verora AG, un groupement d’agriculteurs des montagnes zougoises, produit du charbon végétal à base de bois naturel issu de coupes d’arbres et d’arbustes. Au cours des dix dernières années, l’équipe de Verora AG, a développé l’installation de pyrolyse nécessaire à ce procédé, transformant le prototype de départ de la société allemande Pyreg GmbH, issue d'une spin-off universitaire, en une installation de production viable. Le charbon végétal a de nombreuses utilités. En tant qu’additif alimentaire, il réduit les gaz à effet de serre produits lors de la digestion chez les vaches. S’il est répandu sur le sol des étables, il amoindrit les odeurs d’ammoniaque. Enfin, le charbon végétal augmente la teneur nutritive du lisier et du compost, fortifie et fertilise les sols agricoles et leur permet d’emmagasiner le CO2 pendant plusieurs siècles.

Catégorie Bâtiments et espace : schaerraum ag

Grâce au principe de planification innovant «RaumRaster» élaboré par schaerraum ag, les bâtiments en bois viennent concurrencer les modes de construction plus habituels. À Horw, dans le canton de Lucerne, cette startup a mis son principe à profit pour construire le «neu-Raum», un bâtiment neutre sur le plan climatique qui abrite des espaces de travail et des logements. Ce bâtiment de plusieurs étages est construit avec du bois provenant de la région selon un principe de planification modulaire novateur: le Raum Raster. Il s'agit d'une armature en bois qui repose sur un socle en béton, le tout supportant la totalité de la masse du bâtiment. Cette structure accueille ensuite des modules combinables et flexibles mesurant 3,5 x 3,5 x 3 mètres. Ce principe de planification a permis de construire le bâtiment en à peine huit mois. Le concept s’appuie par ailleurs sur une ingénieuse technique du bâtiment qui contribue elle aussi aux économies d'énergie, de ressources et d'argent. En effet, chaque logement est équipé d'un module préfabriqué comportant salle de bains, évier, chauffage, climatisation et ventilation. La combinaison astucieuse du système d’aération, de pieux énergétiques, d’une pompe à chaleur, de panneaux solaires sur le toit et le garage et d’un accumulateur permet au bâtiment de produire environ 50% d’énergie de plus que ce qu’il consomme. Enfin, cette structure très rentable génère des loyers inférieurs d’environ 20% à la moyenne locale. Pour résumer, le modèle Raum Raster imaginé par schaerraum ag offre une approche très prometteuse pour construire des immeubles locatifs en bois à la fois abordables, respectueux de l'environnement et économes en ressources.


Le Watt d’Or
Des entreprises et des hautes écoles suisses innovantes concrétisent aujourd’hui déjà l’avenir énergétique avec succès et détermination. Afin de récompenser leurs prestations exemplaires, l’Office fédéral de l’énergie a créé le Watt d’Or, label de l’excellence énergétique, décerné pour la première fois en 2007. L’objectif de cette distinction est de faire connaître des prestations exceptionnelles dans le domaine de l’énergie et d’inciter les milieux économiques et politiques, mais aussi le grand public, à découvrir les atouts de technologies énergétiques prometteuses.

Purement honorifique
Purement honorifique, le Watt d’Or n’est pas doté. À la fin juillet 2021, 31 dossiers avaient été déposés pour le Watt d’Or 2022. Ces projets ont été évalués par un comité d’experts qui en a retenu 11 pour le tour final. Présidé pour la première fois par Susanne Vincenz-Stauffacher, le jury a ensuite désigné les vainqueurs dans les quatre catégories. Cette année, il n'y a pas de lauréat dans la catégorie Mobilité économe en énergie.

Texte : Office fédéral de l’énergie

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert