Tous les acteurs de l’initiative s’engagent poursuivre l’augmentation de l’efficacité énergétique et l’accélération du passage aux énergies renouvelables. ©Photo :OFEN

OFEN : Des acteurs publics exemplaires en matière énergétique adoptent des objectifs ambitieux pour la protection du climat

(OFEN) L’administration fédérale civile, le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) ainsi que 13 autres acteurs de l’initiative Exemplarité Énergie et Climat font figure de précurseurs: d’ici 2030, ils augmenteront l’efficacité énergétique et développeront les énergies renouvelables. Aujourd’hui, les conseillères fédérales Simonetta Sommaruga (DETEC) et Viola Amherd (DDPS) ainsi que les acteurs se sont retrouvés sur la place d’armes de Thoune pour lancer la deuxième phase de l’initiative, qui contribue à la mise en œuvre de la Stratégie énergétique 2050 et à l’atteinte de l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050. La deuxième phase compte un nouveau champ d’action, à savoir les flux financiers respectueux du climat, car les décisions d’investissement prises aujourd’hui déterminent en partie la quantité de gaz à effet de serre qui sera émise à l’avenir. (Text auf Deutsch >>)


Dix acteurs (La Poste, le domaine des EPF, Genève Aéroport, CFF, SIG, Skyguide, Suva, Swisscom, le DDPS et l’administration fédérale civile) avaient rejoint l’initiative lors de la première phase, qui allait de 2013 à 2020, afin d’augmenter leur efficacité énergétique et d’encourager le recours aux énergies renouvelables. Cinq autres acteurs, à savoir PostFinance, CarPostal, la SSR, Flughafen Zürich AG et RUAG MRO Holding SA, sont venus renforcer les rangs pour la nouvelle phase, qui s’étend de 2021 à 2030. La consommation énergétique de tous les acteurs réunis représente plus de 2.5% de la consommation totale d’énergie en Suisse.

Objectifs ambitieux définis pour la nouvelle phase de 2021 à 2030
Lors de la cérémonie de lancement de la deuxième phase qui s’est déroulée le 19 octobre 2021, les conseillères fédérales Simonetta Sommaruga et Viola Amherd ainsi que les directeurs et les CEO des acteurs ont signé la déclaration d’intention pour la nouvelle phase de 2021 à 2030. Tous les acteurs s’engagent ainsi à poursuivre l’augmentation de l’efficacité énergétique et l’accélération du passage aux énergies renouvelables. Ils mettront en œuvre 15 mesures communes issues des domaines de la gestion, de l’approvisionnement et de l’exploitation et réaliseront par ailleurs de nombreuses mesures spécifiques propres à chaque acteur. Les acteurs ont défini des objectifs spécifiques ambitieux à réaliser d'ici 2026 ou 2030 en matière d’efficacité énergétique, de production d’électricité écologique, de part de chaleur ou de froid et de combustibles renouvelables. L’électricité consommée par chaque acteur doit être entièrement d’origine renouvelable d’ici à 2026 au plus tard.

Les objectifs énergétiques de la première phase ont été dépassés
Le bilan de la première phase est extrêmement positif. Entre 2013 et 2020, les dix acteurs ont augmenté leur efficacité énergétique de 31.1% par rapport à 2006, qui constitue l’année de référence. L’objectif commun qui prévoyait une amélioration de 25% de l’efficacité énergétique était déjà atteint en 2015. La part des énergies renouvelables, électricité incluse, des dix acteurs impliqués, initialement de 35.5%, est passée à 60.2%. L’électricité est aujourd’hui déjà issue presque à 100% de sources renouvelables. En atteste le rapport sur la première phase 2013–2020 publié en juin 2021. Ces avancées ont été rendues possibles grâce à 39 mesures communes et 117 mesures spécifiques. Parmi ces dernières, il y a notamment des projets récompensés par le Watt d’Or, tels que le réseau d’anergie de l’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) ou le centre de calcul de Swisscom refroidi par l’eau de pluie et dont les rejets de chaleur servent à chauffer le voisinage. D’autres exemples de mesures sont le passage de la moitié des véhicules de distribution du courrier à des systèmes de propulsion électrique ou l’optimisation du contrôle d’approche par Skyguide pour l’aéroport de Zurich.

Forums spécialisés: construire durable et investir dans le respect du climat
Suite à la cérémonie de lancement organisée le 19 octobre 2021 le matin, trois passionnants forums spécialisés ont été proposés aux spécialistes de l’énergie et du climat pour leur permettre d’échanger sur les thèmes de la construction et de l’investissement durables. L’initiative compte un nouveau champ d’action pour la phase allant jusqu’à 2030, à savoir les flux financiers compatibles avec la protection du climat, car les décisions d’investissement prises aujourd’hui déterminent en partie la quantité de gaz à effet de serre qui sera émise à l’avenir. De plus en plus de compagnies d’assurance, de caisses de pension, de banques et de gestionnaires de patrimoine testent leurs portefeuilles sur une base volontaire dans le cadre du test de compatibilité climatique Pacta (de l’anglais Paris Agreement Capital Transition Assessment). Le prochain cycle de tests pour la sphère financière suisse aura lieu en 2022.

Avancées communes et visibilité des mesures
Grâce à des objectifs et des mesures clairs, au controlling et aux échanges, l’initiative offre aux acteurs un cadre visant à soutenir les efforts qu’ils déploient dans le domaine du climat et de l’énergie et contribue ainsi à assurer la visibilité et l’acceptation des mesures. Les acteurs font figure de précurseurs et montrent, à l’aide de bons exemples et d’aides pratiques, comment atteindre l’objectif de neutralité climatique en Suisse. L’adhésion de cinq acteurs et l’intérêt d'autres entreprises et organisations montrent que l’initiative répond au besoin d’un cadre structuré et d’un réseau actif pour la mise en œuvre de la Stratégie énergétique 2050.

Initiative Exemplarité Énergie et Climat
L’initiative est une mesure qui s’inscrit dans la Stratégie énergétique 2050. Elle s’adresse aux principaux prestataires de services publics qui souhaitent agir de manière innovante et exemplaire dans le domaine de l’énergie et du climat en augmentant leur efficacité énergétique et en encourageant le passage aux énergies renouvelables. Ce faisant, les acteurs apportent leur contribution à la mise en œuvre de l’accord de Paris de 2015. Cet accord vise à contenir le réchauffement mondial bien en dessous de 2°C par rapport à l’ère préindustrielle, l’objectif étant de limiter la hausse de la température à 1.5°C.

Exemplarité Énergie et Climat >>

Rapport 2013-2020 «Exemplarité Énergie et Climat»>>

Brochure «Cap sur le climat – L’initiative en bref»>>

L'accord de Paris sur le climat >>

Texte : Office fédéral de l'énergie OFEN

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert