La cotisation annuelle de la Suisse avoisine 4.8 millions de francs, soit près de 1.1% du budget ordinaire de l'AIEA. Notre pays soutient également le Fonds de coopération technique de l'AIEA à hauteur d'environ 1.1 million de francs par an.

OFEN : La Suisse participe à la 65e Conférence générale de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)

(OFEN) La 65e Conférence générale de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) se déroulera du 20 au 24 septembre 2021 au siège de l’organisation à Vienne. Benoît Revaz, directeur de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), conduira la délégation suisse. Le Conseil fédéral lui a conféré le titre de secrétaire d’État pour la durée de la conférence. (Text auf Deutsch >>)


La délégation suisse se compose de représentants de l'OFEN, du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), de l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) ainsi que du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS).

En raison de la pandémie de COVID-19, la Conférence générale, qui s'ouvre lundi, se déroulera dans un format hybride avec une présence physique sur place réduite et la possibilité de participer en ligne.

Contribution annuelle de CHF 4.8. Moi
La Suisse entend s'engager en particulier pour la sûreté et la sécurité nucléaires mondiales, l'application des garanties, la coopération technique ainsi que l'application de la technologie nucléaire au profit des États membres, notamment dans les domaines de la médecine, de l'eau et de l'agriculture. Outre les discussions concernant les thèmes spécifiques, la Conférence générale doit aussi se prononcer sur le budget 2022 de l'AIEA. La cotisation annuelle de la Suisse avoisine 4.8 millions de francs, soit près de 1.1% du budget ordinaire de l'AIEA. Notre pays soutient également le Fonds de coopération technique de l'AIEA à hauteur d'environ 1.1 million de francs par an.

Traditionnellement, la Suisse place au premier plan la sûreté nucléaire (Nuclear Safety), la sécurité nucléaire (Nuclear Security), la vérification de l'application des garanties (Safeguards) et les applications nucléaires. Dans les négociations concernant les résolutions qui ne sont pas juridiquement contraignantes, elle s'engage principalement dans ces domaines.

www.iaea.org >>

Texte: Office fédéral de l'énergie

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert