Malheureusement pour la population et l’économie suisses, la courte avance du Non et les retards qu’elle implique se traduiront par des surcoûts qui auraient pu être évités.

Comité Économique suisse pour la loi sur le CO2 : Une occasion manquée pour la Suisse

(CP) 51 % de la population suisse a rejeté aujourd'hui la loi révisée sur le CO2. L’alliance des acteurs économiques suisses est déçue et regrette que le Non l’ait emporté d’une courte tête. Les opportunités économiques qui auraient résulté de la loi sur le CO2 ne pourront désormais être saisies que dans des conditions très difficiles. (Text auf Deutsch >>)


La loi révisée sur le CO2 était un projet complexe et exhaustif. Le débat public a montré que l’intérêt de ce type de loi était difficile à communiquer et à expliquer. Si une campagne massive pour le Non est de surcroît menée avec des arguments trompeurs, visant avant tout à susciter le doute et jouant exclusivement sur l’argument du coût à court terme, un débat objectif n'est plus possible.

Le comité économique ne considère toutefois pas le Non des électrices et électeurs comme un rejet d’une politique climatique active, mais plutôt comme un appel à une politique climatique plus compréhensible et orientée vers l’action pour tous. Malheureusement pour la population et l’économie suisses, la courte avance du Non et les retards qu’elle implique se traduiront par des surcoûts qui auraient pu être évités. Cela concerne autant les coûts des investissements nécessaires pour faire avancer la Suisse, que les coûts des mesures d’adaptation et la gestion des dommages climatiques. Le temps presse. Regarder ailleurs n’arrêtera pas le changement climatique.


Alliance climatique : Un triste « Non » qui aggrave la crise climatique et affaiblit la Suisse
L'Alliance climatique regrette l’étroite majorité du Non à la loi révisée sur le CO2. Grâce à une stratégie de désinformation massive, le lobby pétrolier et l'UDC l'ont emporté aujourd'hui. Maintenant, une large coalition de volontaires est nécessaire afin de mettre la Suisse sur le cap de la protection du climat.

« Pour la Suisse et les populations du Sud, attendre sera risqué et coûteux. Le Non d'aujourd'hui à la loi sur le CO2 n'est pas un Non à l'urgence de la crise climatique, mais un Oui à une politique climatique efficace plus compréhensible pour tou·te·s » dit Yvonne Winteler, Co-Présidente de l'Alliance climatique et ajoute : « Nous portons la responsabilité d'une politique climatique efficace - aussi pour les générations futures. »

Agressivité et désinformation
La loi sur le CO2 est un projet équilibré qui couvre presque tous les secteurs. Le résultat serré du vote est le fruit d'une campagne agressive de la part du lobby pétrolier. Le Non a été possible en utilisant des exemples extrêmes, de la désinformation et en partie même en jouant avec un faux expéditeur. Texte: Alliance climatique


Respecter l’Accord de Paris sur le climat
En signant l’Accord de Paris sur le climat, la Suisse s’est engagée à agir. Pour l’économie suisse, il est important d’être considérée comme un partenaire fiable aux yeux de la communauté internationale. Une raison de plus de prendre rapidement des mesures efficaces pour le climat.

Texte : Comité Économique suisse pour la loi sur le CO2 

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert