Le câblage souterrain de la ligne permet de démanteler la ligne aérienne actuelle comportant plus de 60 pylônes sur une longueur d’environ 23 km. Elle passe par le col du Saint-Gothard et traverse les gorges des Schöllenen. Image: Swissgrid

Swissgrid : 26 km d’ancienne ligne aérienne avec plus de 60 pylônes du Saint-Gothard sera souterraine dans le nouveau tunnel autoroutier

(CP) La ligne à très haute tension du Saint-Gothard passera en câblage souterrain dans une galerie technique spéciale dans le cadre de la construction du deuxième tube autoroutier. L’Office fédéral de l’énergie (OFEN) confirmé à Swissgrid que le projet ne doit pas faire l'objet d'une procédure de plan sectoriel. Plusieurs accords concernant la galerie technique ont été conclus avec l’Office fédéral des routes (OFROU). Au cours des prochaines années, Swissgrid va concevoir le câblage souterrain de la ligne à très haute tension du Saint-Gothard entre Airolo et Göschenen. Longue d’environ 18 kilomètres, ce sera la plus longue ligne câblée souterraine à très haute tension de Suisse. (Text auf Deutsch >>)


La ligne à très haute tension de 220 kV Airolo – Mettlen passera dans une galerie souterraine du tunnel autoroutier du Saint-Gothard sur environ 18 kilomètres. Ceci est possible grâce aux synergies avec la construction du deuxième tunnel autoroutier du Gothard par l'Office fédéral des routes (OFROU). Les câbles de la ligne passeront dans une galerie technique séparée creusée sous la bande d’arrêt d’urgence. Il est prévu que la nouvelle ligne soit opérationnelle en 2028. La ligne entre Airolo et Mettlen, qui relie le nord et le sud, représente un élément important de l’approvisionnement en électricité en Suisse et en Europe.

Le tracé de la ligne préserve le paysage alpin
Le câblage souterrain de la ligne permet de démanteler la ligne aérienne actuelle, qui comporte plus de 60 pylônes, sur une longueur d’environ 23 kilomètres. Elle passe actuellement par le col du Saint-Gothard et traverse les gorges des Schöllenen dans le canton d’Uri. Les lignes câblées seront enterrées sur 300 mètres dans une batterie de tubes entre la sous-station d’Airolo et l’entrée du nouveau tunnel autoroutier. Elles passeront ensuite dans une galerie technique séparée creusée sous la bande d’arrêt d’urgence sur une longueur de 17 kilomètres. Elles y seront fixées à l’aide de bâtis métalliques. À partir du portail nord à Göschenen, les câbles passeront à nouveau dans une batterie de tubes sur une longueur de 800 mètres, jusqu’au pylône de transition. La ligne se poursuivra alors sous la forme d’une ligne aérienne jusqu’à la sous-station de Mettlen, comme à l’heure actuelle.

Regroupement des infrastructures
L’Office fédéral de l’énergie (OFEN) a chargé Swissgrid d’identifier les possibilités de regrouper les infrastructures pour chaque projet d’extension du réseau et de les analyser de manière approfondie dans le cadre des études de faisabilité. Swissgrid est tenue d’examiner les différentes options en tenant compte de différents aspects, comme la technologie, le fonctionnement, l’environnement, l’aménagement du territoire et la faisabilité économique. Dans ce projet, tous les aspects ont été pris en compte dans leur intégralité. Grâce à la synergie entre la construction du deuxième tube du tunnel autoroutier du Saint-Gothard par l’OFROU et la rénovation indispensable du tronçon compris entre Airolo et Göschenen au cours des prochaines années, le rapport coûts-bénéfices s’est avéré en faveur du câblage souterrain. L’ElCom, qui joue le rôle de régulateur, l’a confirmé à Swissgrid.

Swissgrid a évalué les coûts et les avantages d’une ligne partiellement souterraine par rapport à ceux de la rénovation de la ligne aérienne actuelle. Elle en a conclu que le câblage souterrain constitue à ce jour le meilleur choix en dépit de coûts trois fois plus élevés. Les investissements d’un montant de CHF 107 millions réalisés par Swissgrid comportent les coûts d’achat et de pose des câbles ainsi que ceux de la construction du tronçon de raccordement.

Pas de procédure de plan sectoriel
Le plan sectoriel des lignes de transport d’électricité (PSE) est l’instrument de planification et de coordination principal de la Confédération pour l’extension et la construction de nouvelles lignes à haute tension. Il permet d’évaluer les exigences et les variantes en ce qui concerne le corridor de planification des lignes de transport d’électricité. Les éventuels conflits sont identifiés, les solutions possibles examinées et les corridors appropriés pour les projets de constructions de lignes de transport d’électricité y sont définis. Après avoir consulté les autorités fédérales compétentes et les cantons d'Uri et du Tessin, l'OFEN a conclu que les critères légaux permettant de renoncer à la mise en œuvre d'une procédure de plan sectoriel sont remplis. De l'avis des autorités consultées, la mise en œuvre d'une telle procédure ne permettrait pas d'obtenir des résultats supplémentaires utiles. Dans sa décision, l'OFEN a également relevé divers points qui devront être pris en compte dans la procédure d'approbation ultérieure.

Dialogue avec la population
Des informations complètes sur les projets concernant le réseau et les autoroutes sont disponibles sur les sites Internet de Swissgrid et de l’OFROU. De plus, Swissgrid aura un stand dans les centres d’information de l’OFROU à Airolo (TI) et à Göschenen (UR). Ceux-ci ouvrent le 1er août 2021.

Text: Swissgrid

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert