La hausse actuelle des prix est trop rapide et représente, avec les délais de livraison qui atteignent actuellement plusieurs semaines, un défi considérable pour les concepteurs de projets de construction et les investisseurs.

Industrie du bois Suisse : La demande mondiale fait grimper les prix du bois

(CP) La demande mondiale de produits en bois a atteint un nouveau pic, principalement en raison du boom immobilier aux Etats-Unis. Les prix grimpent en flèche et les délais de livraison s’allongent. Les producteurs suisses n’ont, jusqu’ici, relevé leurs prix que modérément, épargnant autant que possible les clients de longue date. Il faut toutefois s’attendre à de nouvelles hausses de prix durant les semaines à venir, notamment aussi pour les bois ronds. (Text auf Deutsch >>)


Depuis quelques semaines, les prix des sciages et des produits en bois collé connaissent une hausse extrêmement rapide sur les marchés internationaux, et les délais de livraison sont passés de quelques jours à plusieurs semaines. La principale raison de cette évolution est le boom immobilier actuel aux Etats-Unis. Du fait que le Canada, traditionnellement le plus important fournisseur de bois sur le marché nord-américain, ne parvient pas à augmenter ses exportations pour diverses raisons, les Etats-Unis importent davantage de bois de construction européen.

Good news pour les grands groupes forestiers européens
Cela profite principalement aux grands groupes forestiers européens, qui livrent des parts importantes de leur production à prix fort aux Etats-Unis. Or, comme la demande de bois est très élevée non seulement aux Etats-Unis, mais aussi en Europe et en Asie, on observe une pénurie généralisée de bois. Selon un récent communiqué de presse édité par Dérivés du bois Suisse (DBS), les prix des produits au 31 mars 2021 ont augmenté en moyenne de 10 à 35% par rapport au 30 novembre 2020, cette hausse étant particulièrement marquée pour les panneaux OSB, les panneaux en bois massif et les panneaux multiplis ainsi que pour le bois collé et le bois de construction. La situation précaire en matière d’approvisionnement ne concerne toutefois pas que le bois, mais aussi d’autres produits comme les spécialités chimiques, les peintures et les laques.

Le point de vue des producteurs suisses
Pour l’industrie suisse du bois, la hausse actuelle des prix est trop rapide et représente, avec les délais de livraison qui atteignent actuellement plusieurs semaines, un défi considérable pour les concepteurs de projets de construction et les investisseurs. Compte tenu des prix du bois extrêmement bas de ces dernières années, une certaine correction est toutefois nécessaire. Les propriétaires forestiers souffrent, eux aussi, des bas prix et attendent des signaux positifs. Les entreprises suisses de transformations orientées vers le marché intérieur n’ont, jusqu’ici, relevé que modérément, c’est-à-dire de quelques pour cent, les prix de leurs produits (voir les statistiques de l’OFS jusqu’à fin février). Les hausses les plus importantes concernent le bois d’emballage, suivi par le bois de construction.

Par ailleurs, nous constatons que les corrections de prix les plus importantes concernent les assortiments qui avaient jusqu’ici le plus souffert de la pression sur les prix et qui ne pouvaient plus être produits de manière rentable. A l’inverse, les prix des assortiments qui n’étaient jamais descendus sous un certain niveau, le plus souvent dans le cadre de relations clients-fournisseurs de longue date, n’ont pratiquement pas bougé jusqu’à fin février. Seuls les prix du bois de charpente, coffrage et échafaudage ont continué de baisser durant la première période de 2021, et l’industrie du bois souffre toujours des très bas prix des sous-produits du bois.

Une hausse timide
L’indice des prix des grumes suggère également un rétablissement, toutefois avec un certain retard. Tous les prix moyens des grumes de résineux ont légèrement augmenté, par rapport à la période précédente. Ici aussi, ce sont principalement les prix les plus bas d’un assortiment qui ont augmenté, tandis que les prix à un niveau déjà plus élevé sont restés inchangés.

Perspectives
Pour ces prochaines semaines, aucune détente n’est encore en vue. Certains fournisseurs suisses ont annoncé de nouvelles hausses de prix pour les sciages et les produits rabotés, ainsi que pour les bois ronds. Toutes les entreprises industrielles suisses font leur possible pour répondre à la demande élevée. Nous recommandons à nos clients de commander assez tôt, mais pas au-delà de leurs besoins effectifs, et de ne pas fixer trop à l’avance les prix des matériaux dans les offres à leurs clients finaux.

Malgré cette situation tendue, le bois reste le matériau de prédilection pour une construction durable. Ce matériau renouvelable et neutre en matière de CO2 remplace de plus en plus des matériaux plus gourmands en énergie comme le béton et l’acier. Dans le contexte actuel, les chaînes locales de création de valeur ajoutée s’avèrent particulièrement performantes. Les maîtres d’ouvrage seront dans tous les cas bien inspirés de miser sur des matériaux de la région.

Texte : Industrie du bois Suisse 

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Partner

  • Agentur Erneuerbare Energien und Energieeffizienz

Ist Ihr Unternehmen im Bereich erneuerbare Energien oder Energieeffizienz tätig? Dann senden sie ein e-Mail an info@ee-news.ch mit Name, Adresse, Tätigkeitsfeld und Mail, dann nehmen wir Sie gerne ins Firmenverzeichnis auf.

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert