L’énergie éolienne a pratiquement rattrapé l’hydroélectricité. Le photovoltaïque est également en train de rattraper la bioénergie. Les combustibles fossiles continuent de baisser. Illustration : Agora Energiewende/Ember

Depuis 2015, la production d’électricité à base de charbon a presque diminué de moitié. Illustration : Agora Energiewende/Ember

Leaders et retardataires par pays (2010-2025-2020) Illustration : Agora Energiewende/Ember

Baisse progressive de l’énergie nucléaire également. Illustration : Agora Energiewende/Ember

Quelle est la quantité d’électricité produite à partir du charbon dans différents pays européens par rapport à l’énergie éolienne et solaire, entre 2015 et 2020 ? Illustration : Agora Energiewende/Ember

Production d’électricité dans l’UE : pour la première fois, les énergies renouvelables dépassent le gaz et le charbon – la part de l’énergie éolienne est passée à14%

(Suisse Eole) En 2020, l’Europe a enregistré la production de courant vert la plus élevée de tous les temps : pour la première fois, la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables a dépassé celle des combustibles fossiles. Les énergies renouvelables représentaient 38% du mix électrique européen en 2020, contre seulement 37% pour les combustibles fossiles. L’énergie éolienne représentait 14% de ce mix électrique et l’énergie solaire 5% ; en 2015, leur part était respectivement de 9% et 3%. Cette croissance rapide a entraîné un recul du charbon. (Text auf Deutsch >>)


C’est ce que montre une analyse conjointe d’Agora Energiewende et du groupe de réflexion britannique Ember. Ce changement est dû à la croissance rapide de la production d’énergie éolienne et solaire, qui a presque doublé depuis 2015. En 2020, un cinquième de l’électricité de l’UE provenait de centrales éoliennes et solaires. Les parts les plus élevées ont été enregistrées au Danemark (61%), en Irlande (35%), en Allemagne (33%) et en Espagne (29%).

Augmentation significative du prix des certificats d’émission
Inversement à la croissance des énergies renouvelables, la production d’électricité à partir du charbon a diminué de moitié depuis 2015. Elle a baissé d’un cinquième durant la seule année 2020. Les centrales à charbon n’ont plus fourni que 13% de l’électricité européenne. En revanche, la production d’électricité à partir de gaz naturel n’a diminué que de 4% en 2020.

Cette évolution inégale s’explique par l’augmentation significative du prix des certificats d’émission. Les centrales électriques à gaz, relativement respectueuses du climat, ont ainsi produit l’électricité la moins chère parmi les centrales à énergies fossiles. En Allemagne, en Pologne et en République tchèque, elles ont même entraîné pour la première fois depuis quelques mois une sous-cotation de la transformation de lignite en électricité.

Une expansion solide malgré la pandémie
La demande européenne d’électricité a chuté de 4% en 2020, atteignant son niveau le plus bas en avril lors de la première vague de Covid 19. La croissance des énergies renouvelables est restée solide malgré la pandémie. Un nouveau recul de la production de courant à base de combustibles fossiles a été freiné par l’augmentation de la demande d’électricité plus tard dans l’année, au moment où la production nucléaire était moins performante.

L’étude a également révélé que l’électricité européenne était 29% moins polluante en CO2 en 2020 qu’en 2015. En 2020, les émissions de carbone de la production d’électricité européenne ont atteint un taux particulièrement bas de 226 grammes de CO2 par kilowattheure.

Etude „The European Power Sector in 2020“ >>

Texte : Suisse Eole, source: Agora Energiewende

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert