Deux nouveaux modèles hybrides rechargeables se démarquent avec une note maximale : la Kia Ceed SW et la Renault Captur. D’autres modêles obtiennent également une bonne évaluation.

Plusieurs nouveaux modèles électriques sont très bien notés : la Nissan Leaf arrive en tête, suivie de près par la Honda e. La Kia e-Niro et la Peugeot e-2008 sont des nouveaux SUV bien notés. Image : ATE

Depuis mars 2020, une vingtaine de véhicules à combustion gratifiés de cinq ou quatre étoiles ont fait leur appari Audi A4 Avant g-tron, la Skoda Scala G-TEC, la Skoda Kamiq G-TEC, la Honda Jazz, la Suzuki Ignis et la Suzuki Swift.

Mise à jour estivale de l’Écomobiliste : Le choix de véhicules électriques s’étoffe peu à peu

(CP) L’offre de voitures électriques s’est un peu étoffée. Depuis février 2020, quatre nouveaux modèles électriques affichant une consommation de moins de 20 kWh/100 km sont arrivés sur le marché : Honda e, Kia e-Niro, Nissan Leaf, Peugeot e-2008. Mais il n’existe toujours pas de break électrique. (Text auf Deutsch >>)


L’Écomobiliste de l’ATE Association transports et environnement évalue les nouvelles voitures de tourisme en fonction de leur impact sur l’environnement et indique les modèles les moins nuisibles pour la nature. Les modèles les mieux notés sont ceux équipés d’une propulsion alternative : électrique, au gaz ou hybride. Les données sont disponibles sur la page Internet www.ecomobiliste.ch.

Voitures à propulsion à gaz
Maintenant qu’il y a plus de modèles de voitures électriques sur le marché, il serait judicieux d’y trouver également des breaks, très recherchés en raison de leur côté pratique. Actuellement, les personnes qui recherchent un break à propulsion sans énergie fossile doivent opter pour un modèle à gaz, et n’utiliser que du biogaz. Il existe trois nouveaux modèles de ce type : deux breaks – la Skoda Scala G-TEC et l’Audi A4 Avant g-ton – auxquels s’ajoute le tout-terrain Skoda Kamiq G-TEC. Les voitures à gaz peuvent fonctionner à 100% avec de l’énergie renouvelable si du biogaz est utilisé.

Variantes hybrides
Dans le cas des hybrides rechargeables, le comportement de l’utilisateur et le mode de conduite sont déterminants du point de vue de l’impact environnemental. Pour que le moteur à combustion soit le moins possible mis à contribution, il faut veiller à bien recharger la batterie. Un autre inconvénient de ce système réside dans le surpoids du véhicule dû au double moteur.

Dans la gamme des voitures à moteur essence ou diesel, quelques nouveaux modèles hybrides ou hybrides légers sont proposés, par ex. la Honda Jazz 1.5 i-MMD, la Suzuki Swift 1.2 Hybrid et la Suzuki Ignis 1.2 Hybrid. Les hybrides légers possèdent une batterie et un moteur électrique de petite taille, qui contribuent à augmenter l’efficience, mais ne permettent pas de rouler sans le moteur à combustion. Les voitures hybrides par contre peuvent fonctionner uniquement en mode électrique à faible vitesse.

Éviter de réchauffer le climat
C’est sûr : les émissions de CO2 des nouvelles voitures doivent baisser, et vite, pour ne pas continuer de réchauffer le climat. Les importateurs de véhicules neufs étant soumis à des objectifs plus stricts à partir de 2020, plusieurs modèles plus efficients ont été annoncés pour cette année. Quant aux personnes à la recherche d’un break électrique, elles devront encore patienter : VW en a annoncé un pour 2022 seulement.

Site web : www.ecomobiliste.ch >>

Texte : ATE Association transports et environnement

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert