05. Sep 2019

La valeur indicative de développement définie dans la loi sur l'énergie en vigueur à l'horizon 2035 est réaliste. Il faut cependant que le potentiel identifié soit presque entièrement réalisé d'ici à 2035 déjà.

OFEN: Le potentiel de développement hydroélectrique en Suisse est de 2 au lieu de 3 TWh

(OFEN) Le maintien et la poursuite du développement de l’énergie hydraulique sont un objectif déclaré de la Stratégie énergétique 2050. Une nouvelle étude de l’Office fédérale de l’énergie démontre qu’en comparaison avec l'étude de 2012, le potentiel de développement évalué à l'horizon 2050 dans des conditions d'utilisation optimisées est inférieur d'environ 1600 GWh/an. Déduction faite du développement de 640 GWh/an entre 2012 et 2019, la différence effective s'élève à 960 GWh/an. (Texte auf Deutsch >>)


Les valeurs indicatives fixées dans la loi sur l'énergie et dans le message relatif à la Stratégie énergétique 2050 se basent sur l'analyse du potentiel hydroélectrique élaborée par l'OFEN en 2012 (voir liens ci-dessous). En s'appuyant sur l'année de référence 2011, le potentiel de développement de la force hydraulique en Suisse d'ici 2050 était à l'époque évalué entre 1530 GWh/an dans les conditions d'utilisation actuelles et 3160 GWh/an en cas de conditions d'utilisation optimisées.

L'OFEN vient d'actualiser cette analyse, car aussi bien les conditions-cadres économiques que certains éléments du cadre légal ont changé depuis (voir encadré). À cet effet, tous les acteurs concernés (secteur de l'électricité, services cantonaux de l'énergie, milieux scientifiques, organisations de protection de l'environnement et autorités fédérales) ont été consultés. Le but était de vérifier si la valeur indicative de développement visée était atteignable.

Résultats

Développement depuis 2012: la production correspond à la production moyenne escomptée d'après la statistique des aménagements hydroélectriques en Suisse (SAHE) plus la production escomptée des plus petites centrales hydrauliques (puissance installée < 300 kW), moins le besoin en électricité moyen de toutes les pompes d'alimentation. Elle s'inscrivait à 35 350 GWh/a en 2012 et à 35 990 GWh/a au 1er janvier 2019. La production annuelle moyenne a ainsi augmenté de 640 GWh/an grâce aux constructions, aux rénovations et aux agrandissements.

Le potentiel de la grande hydraulique n'a guère changé: le potentiel des nouvelles grandes installations hydroélectriques (puissance supérieure à 10 MW) a été évalué sur la base d'une liste actualisée d'une trentaine de projets concrets de nouvelles centrales déjà connus en 2012. Leur potentiel à l'horizon 2050 se situe entre 760 et 1380 GWh/an (entre 770 et 1430 GWh/an en 2012). Le potentiel de rénovations et d'agrandissements des centrales existantes se situe entre 970 et 1530 GWh/an (entre 870 et 1530 GWh/an en 2012).

Le potentiel de la petite hydraulique est considérablement plus bas: comme en 2012, le potentiel des nouvelles petites installations hydroélectriques (puissance inférieure à 10 MW) ainsi que des rénovations et des agrandissements a été évalué sur la base de la liste des inscriptions à la rétribution de l'injection et de la probabilité de réalisation des projets. D'ici à 2050, le potentiel se situe donc entre 460 et 770 GWh/an et est par conséquent bien plus bas qu'en 2012 (entre 1290 et 1600 GWh/an). Il faut en outre s'attendre à ce certaines petites centrales hydroélectriques prévues ou existantes disparaissent. Sans encouragement, ces dernières ne sont pas rentables ou se découplent du réseau en cas d'investissement de rénovation majeur. Cette perte est estimée à 350 GWh/an dans les conditions d'utilisation actuelles et à 220 GWh/an en cas de conditions d'utilisation optimisées. Au total, le potentiel se situe entre 110 et 550 GWh/an d'ici 2050, ce qui est nettement inférieur à 2012 (entre 1290 et 1600 GWh/an).

Des pertes de productions nettement plus importantes en raison des dispositions relatives aux débits résiduels: depuis l'entrée en vigueur de la loi sur la protection des eaux en 1992, les débits résiduels doivent être respectés, qu'ils s'agissent de nouvelles concessions ou du renouvellement de concessions existantes. Une grande partie des concessions actuelles arriveront à échéance entre 2030 et 2050. Les pertes de production d'ici à 2050 sont désormais estimées à 1900 GWh/an (contre 1400 GWh/an en 2012). La nouvelle évaluation s'est basée sur l'analyse de 107 concessions octroyées jusque fin 2017. Dans la mesure où cet échantillon ne concerne qu'une petite partie des concessions arrivant à échéance fin 2050, seule une analyse ultérieure devrait permettre de tirer des conclusions fiables au sujet des baisses de production. Les répercussions des directives en matière d'assainissement (migration des poissons, éclusées, régime de charriage) n'ont pas pu être quantifiées, car on ne dispose que d'une faible expérience en la matière avec un nombre restreint de projets concrets.

Le potentiel non pris en compte: Ne sont pas pris en compte dans l'analyse, le potentiel des nouveaux lacs glaciaires (env. 700 GWh/an), d'une part, ainsi que celui des projets qui n'ont pas été dévoilés pour des raisons de confidentialité, d'autre part. Le potentiel de production annuelle identifié à l'horizon 2050 pourrait ainsi être supérieur de plusieurs centaines de gigawattheures.

 

Conditions d’utilisation optimisées (2012)

Conditions d’utilisation optimisées (2019)

Nouvelles grandes centrales

1430

1380

Rénovations et agrandissements des grandes centrales

1530

1530

Petite hydraulique (constructions, rénovations et agrandissements)

1600

770

Disparition de petites centrales

-0

-220

Débits résiduels

-1400

-1900

Potentiel total

3160

1560

Nouveaux lacs glaciaires

 

700

Augmentation de la production hydroélectrique entre le 1.1.2012 et le 1.1.2019

Tableau : Comparaison du potentiel total jusqu’en 2050 dans les études de 2012 et de 2019 (e n GWh/a). En tenant compte de l’augmentation de production depuis le 1
er janvier 2012, il en résulte une diminution de 960 GWh/a. De plus, il convient de noter que le potentiel des nouveaux lacs glaciaires (cf. le chap. 7.8 Changement climatique et nouveaux lacs glaciaires) d’environ 700 GWh/a n’a pas été pris en compte dans les «conditions d’uti-lisation optimisées (2019)». Le potentiel issu des projets n’ayant pas été dévoilés pour des raisons de confidentialité n’a pas non plus été pris en compte. On peut donc supposer que le potentiel de production 2019 présenté ci-dessus pourrait être annuellement supérieur de plusieurs centaines de gigawattheures.

Conclusions
  • En comparaison avec l'étude de 2012, le potentiel de développement évalué à l'horizon 2050 dans des conditions d'utilisation optimisées est inférieur d'environ 1600 GWh/an. Déduction faite du développement de 640 GWh/an entre 2012 et 2019, la différence effective s'élève à 960 GWh/an.
  • La valeur indicative de développement définie dans la loi sur l'énergie en vigueur à l'horizon 2035 est réaliste. Il faut cependant que le potentiel identifié soit presque entièrement réalisé d'ici à 2035 déjà.  Pour ce faire, un développement net moyen de 85 GWh/an est nécessaire ces prochaines années (ce dernier est de 87 GWh/an depuis 2011).
  • La présente étude ne permet pas de déterminer si la valeur indicative de développement postulée dans le message relatif à la Stratégie énergétique 2050 peut être atteinte d'ici 2050. Le potentiel de production annuelle identifié à l'horizon 2050 pourrait ainsi être supérieur de plusieurs centaines de gigawattheures en cas d'exploitation du potentiel des lacs glaciaires et de celui des nouveaux projets de construction qui n'ont pas encore été dévoilés. Le développement de ce potentiel par le secteur de l'électricité dépend beaucoup de l'évolution des conditions-cadres économiques de la force hydraulique indigène.

Perspectives énergétiques 2050+

Depuis la conception globale de la politique énergétique, datant du milieu des années 1970, l'OFEN a élaboré périodiquement des perspectives énergétiques. Ces dernières présentent les options envisageables pour la planification d'une politique énergétique durable. Les perspectives énergétiques 2050 ont été développées dans le cadre de l'élaboration du premier paquet de mesures de la Stratégie énergétique 2050. Les travaux concernant les perspectives énergétiques 2050+ sont en cours; ces dernières devraient être disponibles au cours du deuxième semestre 2020. Les résultats de la présente analyse et bon nombre d'autres analyses sur l'évolution de la consommation et de la production d'énergie, l'économie, la mobilité ou les technologies seront intégrées aux perspectives énergétiques 2050+. Le potentiel évalué dans des conditions d'utilisation optimisées sera utilisé pour la modélisation du scénario climatique des perspectives énergétiques, et celui évalué dans les conditions d'utilisation actuelles pour le scénario de référence. On entend par conditions d'utilisation optimisées un meilleur contexte économique pour la force hydraulique suisse, une meilleure prise en compte des intérêts liés à l'utilisation de la force hydraulique ainsi qu'une mise en œuvre équilibrée des prescriptions environnementales conforme à la pratique actuelle.


Modifications des conditions-cadres pour la force hydraulique depuis 2012

Encouragement
Depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle loi sur l'énergie en 2018, les petites et les grandes centrales hydroélectriques ont bénéficié de contributions d'investissement (environ 60 millions de francs par an jusqu'en 2030). Les grandes centrales hydroélectriques ont également obtenu une prime de marché (100 millions de francs par an jusqu'en 2022). Dans le cadre de la procédure d'autorisation d'une grande centrale hydroélectrique, les autorités doivent en outre accorder une importance égale aux besoins de protection et aux besoins d'utilisation (intérêt national). Les cantons doivent définir dans leur plan directeur les tronçons de cours d'eau qui se prêtent à l'exploitation de la force hydraulique. Depuis 2018, les petites centrales hydroélectriques d'une puissance inférieure à 1 MWth ne sont plus intégrées au système de rétribution de l'injection. À partir de 2023, aucune nouvelle installation n'y sera intégrée.

Environnement économique
Les prix de l'électricité d'origine hydraulique sur le marché ont atteint leur plus bas niveau entre 2009 et 2016, à environ 4 ct./kWh. Depuis lors, ils sont remontés à environ 6 ct./kWh, atteignant ainsi un niveau permettant aux centrales existantes d'obtenir un rendement moyen des fonds propres d'environ 8% conforme au marché et aux risques.

Conditions-cadres hydrologiques
Les conditions-cadres hydrologiques naturelles n'ont guère changé depuis la dernière étude sur le potentiel hydraulique. Les changements climatiques en cours devraient cependant les modifier. Dans les décennies à venir, la fonte des glaciers entraînera une augmentation du volume des eaux de ruissellement et, par conséquent, une hausse de la production hydroélectrique. Une fois fondus, les glaciers ne pourront cependant plus assurer leur fonction naturelle de stockage des précipitations. L'effet peut être partiellement compensé si les cuvettes qui se formeront à l'ancien emplacement des glaciers sont utilisées comme lacs de retenue.

Environnement politique
La future conception du marché de l'électricité concerne également la force hydraulique: la procédure de consultation relative à la révision de la loi sur l'approvisionnement en électricité (LApEl) s'est achevée fin janvier 2019. Le Conseil fédéral statuera sur les étapes à venir. Par ailleurs, le Parlement a décidé en mars 2019 de maintenir jusqu'en 2024 le montant maximum prévu par la loi pour la redevance hydraulique à 110 CHF/kWth. Enfin, un bon nombre de concessions de grandes centrales hydroélectriques devront être renouvelées au cours des décennies à venir. Il s'agit à chaque fois de discuter des dispositions en matière de droit de retour et de déterminer les conditions d'exploitation de l'énergie hydraulique pour les prochaines 80 années au maximum. Il est probable que cela ait également des répercussions sur les structures de la propriété et de l'exploitation de l'hydraulique en Suisse. Lors du renouvellement de concessions, il convient de tenir compte des dispositions en matière de débits résiduels appliquées aux nouvelles installations, ce qui a des répercussions sur la production, tout comme les dispositions en matière d'assainissement concernant la migration des poissons, les éclusées et le régime de charriage.


 Étude sur le potentiel hydroélectrique de la Suisse 2019 >>

 Texte : Office fédéral de l'énergie

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Partner

  • Agentur Erneuerbare Energien und Energieeffizienz

Job-Plattform

Suchen Sie einen Mitarbeitenden 
oder eine Stelle? 
Bei uns sind Sie richtig!

Hier geht's weiter >>

Aktuelle Jobs

Projektleiter Solar Nordwestschweiz 100% (m/w)

Bauen Sie mit an der EnergiezukunftDie AGROLA AG ist eine Tochtergesellschaft der fenaco Genossenschaft und ein führender Energieanbieter in der Schweiz. Das umfangreiche Angebotsportfo...

Ist Ihr Unternehmen im Bereich erneuerbare Energien oder Energieeffizienz tätig? Dann senden sie ein e-Mail an info@ee-news.ch mit Name, Adresse, Tätigkeitsfeld und Mail, dann nehmen wir Sie gerne ins Firmenverzeichnis auf.

Newsletter abonnieren

Follow us

In order to provide the best quality for you, our system uses "cookies", which are stored on your device. Cookies are necessary to identify what information (job advertisement, questionnaire, etc) you have already seen. IP address is used for the same purposes as described above.

When creating a profile, applying to the newsletter, job subscriptions and etc, you agree that the data, which you have entered, will be stored and processed in the system in order to provide services, which you have applied for.

We do NOT sell your personal data to any 3rd party services.

You must be 18 or older years old to use our services. If you are underage, you must have a permission to use our services from your parent or guardian. It is necessary in order to store and process your data.

By continuing to use our services, you agree with the these terms. You can withdraw your agreement at any time, by deleting cookies from your device and by sending request for deleting your data to the administrator.

Close