L’évolution des prix de l’électricité (à g.) au premier semestre 2019 pour l’année 2020 avec la Suisse, l’Allemagne, la France et l’Italie comme lieux de livraison. A droite l’évolution des prix du gaz, du CO2 et du charbon. Image : Elcom

Le prix moyen journalier pour les enchères sur le marché suisse day ahead était de 42.6 EUR/MWh, étant en Allemagne environ 4 EUR/MWh plus bas à 38.3 EUR/MWh et n’étant en France que légèrement plus bas à 41.0 EUR/MWh. Image : Elcom

Concrètement, cette année le prix Base a été négatif sur trois jours en Allemagne : le 01.01.2019 (Nouvel An), le 22.04.2019 (lundi de Pâques) et le 08.06.2019 (samedi de Pentecôte). Image : Elcom

Elcom bilan semestriel 2019: Le prix de l’électricité du marché à terme a fluctué entre 50 et 56 EUR/MWh - le prix moyen journalier était de 42.6 EUR/MWh

(Elcom) Le prix de l’électricité pour l’année civile 2020 avec la Suisse comme lieu de fourniture se négociait à 55.85 EUR/MWh et a fluctué depuis lors entre 50 et 56 EUR/MWh. Le prix moyen journalier pour les enchères sur le marché suisse day ahead était de 42.6 EUR/MWh, étant en Allemagne environ 4 EUR/MWh plus bas à 38.3 EUR/MWh et n’étant en France que légèrement plus bas à 41.0 EUR/MWh. (Text auf Deutsch >>)


Marché à terme

En 2019, les prix de l’électricité en Suisse ont évolué parallèlement aux prix en Allemagne, en France et en Italie. Au début de l’année, le prix de l’électricité pour l’année civile 2020 avec la Suisse comme lieu de fourniture se négociait à 55,85 EUR/MWh et a fluctué depuis lors entre 50 et 56 EUR/MWh. Fin juin, l’année suivante pour la Suisse clôturait à 53,69 EUR/MWh, soit environ 2 EUR/MWh de moins qu’au début de l’année.

Charbon et gaz à la baisse, CO 2 à la hausse
La stagnation du prix de l’électricité s’explique par une évolution inverse des prix des matières premières importantes pour le prix de l’électricité (charbon et CO2), le prix du charbon poursuivant en 2019 sa tendance baissière. Des stocks généralement élevés, combinés à une demande toujours plus basse de 2/3 charbon, qui s’est encore accentuée avec le passage du charbon au gaz, ont pesé sur les prix.

Certes, au début de l’année, le prix du CO2 avait baissé (niveau le plus bas le 18 février à 18,82 EUR/t), mais depuis il suit une tendance à la hausse. Début 2019, les craintes d’un Brexit dur ont eu un effet baissier sur le prix du CO2. La perspective d’un Brexit plus souple et finalement son report jusqu’à fin octobre ont redonné de l’élan aux prix des certificats CO2. L’incertitude du marché causée par la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis et la démission de Theresa May fin mai ont mis un terme à la tendance à la hausse. De son côté, le gaz tendait à se déplacer latéralement et a clôturé le premier semestre 2019 en légère baisse à 17,94 EUR/MWh. Alors que de pleins stocks de gaz et le GNL étaient à l’origine d’impulsions baissières, des interruptions temporaires des livraisons de gaz norvégien ont entraîné des corrections de prix vers le haut à court terme.

Le graphique à gauche en haut montre l’évolution des prix de l’électricité au premier semestre 2019 pour l’année civile 2020 avec la Suisse, l’Allemagne, la France et l’Italie comme lieux de livraison. La figure de droite montre l’évolution des prix du gaz (2020 TTF Hollande), du CO2 (AEE 2020) et du charbon (mois suivant roulant pour la région ARA) pour la première moitié de l’année.

Marché spot
Pour le premier semestre 2019, le prix moyen journalier pour les enchères sur le marché suisse day ahead était de 42.6 EUR/MWh, étant en Allemagne environ 4 EUR/MWh plus bas à 38.3 EUR/MWh et n’étant en France que légèrement plus bas à 41.0 EUR/MWh. Le mois le plus cher était janvier avec un prix moyen pour la fourniture d’électricité en Suisse de 62.3 EUR/MWh (49.4 EUR/MWh en Allemagne, 61.2 EUR/MWh en France). Juin a été le mois le plus bas avec un prix moyen de 31.9 EUR/MWh (32.5 EUR/MWh en Allemagne, 29.3 EUR/MWh en France). Les prix en Suisse en février étaient relativement bas, à 48.8 EUR/MWh en moyenne, en raison de la persistance de températures douces. Il convient de mentionner cette année la fréquence des prix Base négatifs lors des enchères day ahead (le prix Base correspond à la moyenne des 24 prix horaires des enchères day ahead).

Concrètement, cette année le prix Base a été négatif sur trois jours en Allemagne : le 01.01.2019 (Nouvel An), le 22.04.2019 (lundi de Pâques) et le 08.06.2019 (samedi de Pentecôte), avec respectivement - 4,3 EUR/MWh, -14,01 EUR/MWh et -42,24 EUR/MWh. Ces prix bas ont également eu un effet baissier pour la Suisse. Toutefois, des congestions affectant les capacités frontalières ont permis d’éviter que les prix Base en Suisse ne basculent dans le négatif. Une surproduction d’électricité est à l’origine de ces prix négatifs, avec comme caractéristiques une charge plus faible liée aux jours fériés et des injections élevées d’énergie éolienne et solaire, qui ces jours-là et à certaines heures ont entièrement couvert la demande d’électricité. La production des centrales thermiques a de plus intensifié la surproduction ces jours-là. La figure montre les prix moyens quotidiens des enchères day ahead en Suisse, en Allemagne et en France. En outre, la production et la charge cumulées liées à l’éolien et au solaire sont indiquées pour les trois jours où les prix Base étaient négatifs en Allemagne.

Texte : Commission fédérale de l’électricité ElCom

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert