Dans le cadre de ses activités de surveillance 2018, le conseil de l’IFSN s’est davantage occupé de questions relatives à l’être humain et à l’organisation, ainsi qu’à la culture de sécurité. ©Photo : IFSN

Rapport d’activité et de gestion 2018 du conseil de l’IFSN : La recherche reste centrale

(IFSN) L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a atteint l’année sous revue les objectifs qui lui ont été assignés. Telle est la conclusion du Rapport d’activité et de gestion 2018 du conseil de l’IFSN. La recherche constitue un aspect central pour le conseil de l’IFSN. Celle-ci est essentielle à la surveillance nucléaire et doit rester assurée. (Text auf Deutsch >>)


Les conditions pour la recherche en matière de sécurité nucléaire en Suisse ont considérablement évolué ces dernières années. Ainsi, la population a décidé de sortir de l’énergie nucléaire, la centrale nucléaire de Mühleberg sera déconnectée du réseau à la fin de l’année en cours, et la situation sur le marché de l’électricité est tendue. Néanmoins, la recherche en matière de sécurité ne doit en aucun cas être négligée, comme l’indique le Rapport d’activité et de gestion 2018 du conseil de l’IFSN, approuvé par le Conseil fédéral le 26 juin 2019. Un exemple illustrant la nécessité d’avoir une infrastructure de recherche opérationnelle se trouve dans les dernier éclaircicements à propos des constats découverts sur les barres combustibles à la centrale nucléaire de Leibstadt. Un autre exemple est l’étude des phénomènes de vieillissement dans les centrales nucléaires.

Identifier les lacunes et les besoins
Le conseil de l’IFSN a donc fait de la recherche l’un de ses principaux domaines d’activité lors de l’année sous revue. Des moyens de recherches suffisants sont nécessaires pour maintenir les compétences nécessaires à la sécurité nucléaire. Le conseil de l’IFSN a constaté avec satisfaction que le financement de la chaire sur les systèmes d’énergie nucléaire de l’EPFZ est assuré. Il estime comme nécessaire de procéder à une évaluation globale de la recherche nucléaire suisse. L’objectif doit être d’identifier les lacunes et les besoins et de coordonner les activités.

Surveillance de manière plus étroite de a centrale nucléaire de Leibstadt
Dans le cadre de ses activités de surveillance 2018, le conseil de l’IFSN s’est davantage occupé de questions relatives à l’être humain et à l’organisation, ainsi qu’à la culture de sécurité. La plus grande sécurité possible ne peut être atteinte que par une interaction équilibrée entre l’être humain, la technologie et l’organisation. Le conseil de l’IFSN soutient expressément l’approche globale de l’IFSN en matière de surveillance. De plus, il salue expressément la décision de l’IFSN de surveiller de manière plus étroite la centrale nucléaire de Leibstadt, où l’année sous revue se sont produits à plusieurs reprises des évènements ayant pour causes des facteurs humains et organisationnels.

Le conseil de l’IFSN arrive à la conclusion dans son Rapport d’activité et de gestion 2018 que l’IFSN a entièrement atteint ses objectifs. Il approuve l’affirmations de l’IFSN selon laquelle les centrales nucléaires suisses ont satisfait au cours de l’année de référence à toutes les exigences légales et réglementaires, et ont donc de ce fait été exploitées de manière sûre.

Rapport d’activité et de gestion 2018 du conseil de l’IFSN >>

Texte : Inspection fédérale de la sécurité nucléaire IFSN

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert