La Grande-Bretagne est en tête des investissements, sachant qu’il s’agit ici presque exclusivement d’éoliennes offshore. Elle est suivie par la Suède qui construit presque uniquement des éoliennes terrestres. Diagramme: Wind Europe

Investissements dans de nouvelles capacités de production réalisés en Europe en 2018: l’énergie éolienne est clairement en tête! Diagramme: Wind Europe

Les coûts par mégawatt installé sont en baisse constante: les coûts de l’éolien terrestre sont 30% moins élevés qu’en 2015, ceux de l’éolien offshore ont même diminué de 50%. Diagramme: Wind Europe

Europe: 60% des investissement dans de nouvelles centrales électriques sont été réalisés dans l’éolien – 10% dans les non renouvelables

(Suisse Eole) Sur les 27 milliards d’euros qui ont été investis au total dans de nouvelles centrales électriques en Europe en 2018, 60% concernent des parcs éoliens, plus de 20% des grandes centrales photovoltaïques et près de 10% d’autres technologies renouvelables. Moins de 10% ont été affectés à des technologies non renouvelables comme les énergies fossiles et l’énergie nucléaire. (Text auf Deutsch >>)


La baisse des coûts de l’énergie éolienne a entraîné une hausse des mégawatts (MW) par euro investi: 1 MW de puissance dans l’éolien terrestre coûtait en moyenne 1.4 mio. d’euros, soit près de 30% de moins qu’en 2015. Les coûts pour 1 MW de puissance dans l’éolien offshore ont chuté de 50% au cours de la même période et atteint 2.5 mio. d’euros. 12.5 gigawatts (GW) de nouvelles capacités ont été installés dans l’éolien terrestre et 4.2 GW dans l’éolien offshore. La Grande-Bretagne est le pays qui a construit le plus d’installations en investissant notamment dans des parcs éoliens offshore. La Suède, qui a tout particulièrement investi des parcs éoliens terrestres, arrive en deuxième place. En Suisse, où des projets d’énergie éolienne avec des investissements estimés à près de CHF 400 mio. ont principalement été retardés par des oppositions, aucun investissement n’a pu être réalisé en 2018.

14% de courant éolien en Europe
Avec 362 milliards de kilowattheures, le courant éolien a couvert en 2018 près de 14% des besoins en électricité au sein de l’Union européenne : alors que la part de courant éolien représentait en Suisse tout juste 0.2% de la consommation d’électricité, elle était de 10% en Autriche et en Roumanie, de 12% en Suède, de 18% en Grande-Bretagne, de 19% en Espagne, de 21% en Allemagne, de 24% au Portugal, de 28% en Irlande et de 41% au Danemark.

Avec une puissance totale installée de 178.8 gigawatts, l’énergie éolienne est la deuxième technologie la plus importante dans l’Union européenne et pourrait dépasser en 2019 les centrales à gaz du point de vue de la puissance.

Rapport «Financing and investment trends - The European wind industry in 2018»

Text: Suisse Eole

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert