En remettant ce prix de l’innovation, Infrawatt veut encourager, grâce à l’exemple de Sarnen, d’autres réseaux d’approvisionnement en eau à faire vérifier leurs potentiels d’efficience énergétique. ©Photo : Infrawatt

Prix de l’innovation Infrawatt : Le réseau d’approvisionnement en eau de Sarnen combine son infrastructure avec l’énergie solaire

(CP) Le réseau d’approvisionnement en eau de Sarnen joue combine désormais le turbinage d’eau potable avec l’énergie solaire et les injecte sous forme de courant vert dans le réseau public. Le réseau d’approvisionnement en eau de Sarnen se voit décerner le prix de l’innovation Infrawatt 2019 pour la mise en oeuvre systématique de différents potentiels de production d’énergie renouvelable. (Text auf Deutsch >>)


Chaque année, l’association Infrawatt, qui s’engage pour une utilisation pertinente et efficace sur le plan énergétique des ressources dans les domaines des eaux usées, des déchets, des rejets de chaleur et de l’eau potable, décerne le prix de l’innovation.

Turbinage d’eau potable combiné à des installations photovoltaïques
Comme presque toujours dans ces cas-là, une personne engagée, ici Leo Zberg, responsable du réseau d’approvisionnement en eau de la commune de Sarnen, qui joue également un rôle actif dans le comité de l’Association suisse des fontainiers, a été le moteur de ce succès. Le réseau d’approvisionnement en eau de Sarnen a convaincu le jury grâce à son engagement de longue date dans le domaine de la production d’énergie au moyen du turbinage d’eau potable combiné à des installations photovoltaïques. La priorité absolue d’un réseau d’approvisionnement en eau est d’assurer une distribution irréprochable et suffisante d’eau potable. De nos jours, ces deux aspects représentent à eux seuls un défi, en raison de la pression exercée sur les surfaces non construites en Suisse, de l’agriculture intensive et du changement climatique.

Il convient donc de saluer l’engagement et l’initiative du réseau d’approvisionnement en eau de Sarnen en faveur des énergies renouvelables avec d’autant plus de vigueur. L’avantage de ces installations est que les structures déjà existantes peuvent être utilisées pour produire de l’énergie. L’eau issue des captages de sources, qui est acheminée vers la vallée avec un fort dénivelé dans le cas de Sarnen, peut souvent être conduite vers une turbine à moindres coûts et entraîner un générateur grâce à la pression naturelle de l’eau. Cela permet de supprimer le puits de réduction de pression, une situation gagnant-gagnant.

Des investitions après la suppression des subventions
Selon l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), les centrales hydrauliques sur eau potable ont permis de produire à elles seules, en 2017, plus 130 millions de kWh d’électricité renouvelable par an, ce qui correspond à l’approvisionnement d’env. 26’000 maisons individuelles de quatre personnes. Il est intéressant de noter que le réseau d’approvisionnement en eau de Sarnen a investi dans l’énergie hydraulique sur eau potable même après la suppression des subventions et a prévu, en plus des cinq installations existantes, d’installer six à sept nouvelles turbines (les deux installations les plus anciennes seront alors supprimées).

«En tant que Cité de l’énergie, la commune de Sarnen considère qu’il est de sa responsabilité de miser sur les énergies renouvelables et sa topographie la prédestine tout naturellement à utiliser l’énergie hydraulique sur eau potable. Cela est devenu plus difficile avec la suppression des subventions, mais pas impossible. Cela constitue une solution pertinente lorsque le courant peut être utilisé directement ou, comme nous le faisons, vendu sous forme d’électricité écologique. Nous avons par ailleurs une obligation vis-à-vis des générations futures», explique Leo Zberg. Ainsi, à la fin des travaux d’extension, les 10 centrales hydrauliques sur eau potable et les (4) installations solaires encore prévues et progressivement installées sur les différents toits des réservoirs produiront environ trois millions de kWh/a d’électricité. Cela permettra d’approvisionner 600 maisons individuelles ou théoriquement une personne sur 5 à Sarnen.

Faire vérifier les potentiels d’efficience énergétique
En remettant ce prix de l’innovation, Infrawatt veut encourager, grâce à l’exemple de Sarnen, le plus grand nombre possible de réseaux d’approvisionnement en eau à faire vérifier leurs potentiels d’efficience énergétique au niveau des pompes et du système de conduites ou en matière de production d’énergie renouvelable. Ces clarifications énergétiques à destination des centrales hydrauliques sur eau potable peuvent être subventionnées par Infrawatt grâce au soutien de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN).

Texte : Infrawatt

0 Kommentare

Kommentar hinzufügen

Newsletter abonnieren

Top

Gelesen
|
Kommentiert